Bienvenue sur Encyclodocs
Mercredi 26 Juillet
il est 00:34

Recherche

Le TOP 10 des documents
en ligne

1 Modèle de Manuel Qualité ISO 9001 version 2008
2 Lettre Type de Proposition de Partenariat Commercial
3 Formulaire - Grille de Diagnostic ISO 9001 2008
4 Formation - La Norme ISO 9001 version 2008
5 Procédure - Gestion des Non-Conformités
6 Formulaire - Fiche de Prêt de Véhicule
7 Processus - Commercial
8 Modèle de Cartographie des Processus
9 Dissertation - La Libre Administration des Collectivités Territoriales
10 Formulaire - Support d'Audit Interne

Le saviez vous ?
Encyclodocs cest
8380 documents tlchargeables

Proposez vos documents et gagnez de largent
Les derniers documents
en ligne

17/11 Cours - Economie Générale
17/11 Dossier - La Distribution : Le Merchandising
17/11 Exposé - La Communication Stratégique
17/11 Exposé - L'Ethique des Affaires
17/11 Exposé - L'Economie Monétaire et Internationale
17/11 Dossier - Circuit R-L Série : Expérimentations
17/11 Cours - Le Marketing
17/11 Dossier - Comprendre le Comportement du Consommateur
17/11 Cours - Comprendre et Développer votre Force de Vente
17/11 Exposé - Publicité et Relations Publiques

  >

Cours - Fiche de Philosophie sur l'Inconscient - 14/09/2016 - 3.6 €

L’inconscience peut désigner une conduite irresponsable, mais aussi désigner ce dont une personne ne se rend pas compte (par exemple lorsqu'elle dort). Quel que soit le sens retenu, cette notion renvoie au problème de la connaissance de soi et de la liberté du sujet agissant. [...]

Cours - Fiche de Philosophie sur le Désir et le Bonheur - 14/09/2016 - 3.6 €

La réalisation des désirs est souvent considérée comme l'un des éléments nécessaires au bonheur. Néanmoins dans un état stable et durable de bien-être, bonheur et désir peuvent être contradictoires. Kant définit le bonheur comme empirique, c'est-à-dire qu'il est défini par l'expérience de chacun. Il est donc impossible de savoir comment y accéder. [...]

Cours - Fiche de Philosophie sur la Conscience - 14/09/2016 - 3.6 €

Il est possible de distinguer deux grands sens de la conscience : - La conscience psychologique, capacité de chaque individu de se représenter ses actes et ses pensées (conscience de la relation avec le monde extérieur). - La conscience morale (conscience d’une réalité intérieure subjective), c'est cette sorte de juge intérieur à chaque homme qui lui permet de statuer sur le bien ou le mal « la conscience dirige les gens censés, les lois dirigent les gens mauvais ». [...]

Cours - Philosophie : La Politique - 01/04/2015 - 5.4 €

Il s'agit d'un cours complet de philosophie ayant pour objet d’étude la politique. Le document est destiné à aider les étudiants à compléter leurs connaissances sur le sujet et à leur fournir le maximum d’éléments d’analyse critique.

Cours - Philosophie : La Morale - 01/04/2015 - 5.4 €

Il s'agit d'un cours complet de philosophie ayant pour objet d’étude « la morale ». Le document est destiné à aider les étudiants à compléter leurs connaissances sur le sujet et à leur fournir le maximum d’éléments d’analyse critique.

Cours - Philosophie : La Culture - 01/04/2015 - 5.4 €

Il s'agit d'un cours complet de philosophie ayant pour objet d’étude « la culture ». Le document est destiné à aider les étudiants à compléter leurs connaissances sur le sujet et à leur fournir le maximum d’éléments d’analyse critique.

Cours - Philosophie : Le Sujet - 30/03/2015 - 5.4 €

Il s'agit d'un cours complet de philosophie ayant pour objet d’étude « le sujet ». Le document est destiné à aider les étudiants à compléter leurs connaissances sur le sujet et à leur fournir le maximum d’éléments d’analyse critique.

Cours - Philosophie : La Raison et le Réel - 30/03/2015 - 5.4 €

Il s'agit d'un cours complet de philosophie ayant pour objet d’étude « la raison et le réel ». Le document est destiné à aider les étudiants à compléter leurs connaissances sur le sujet et à leur fournir le maximum d’éléments d’analyse critique.

Cours - Aristote ou la Première Elaboration Dialectique des Mathématiques - 30/03/2015 - 5.4 €

Il s'agit d'un cours complet de philosophie des sciences ayant pour objet d’étude « Aristote ou la première élaboration dialectique des mathématiques ». Le document est destiné à aider les étudiants à compléter leurs connaissances sur le sujet et à leur fournir le maximum d’éléments d’analyse critique. Extrait : […] I) La critique des objets mathématiques dans leur acception platonicienne L’argumentation platonicienne, reconstruite à partir de la critique d’Aristote, a pour but de donner un statut séparé et autonome aux objets mathématiques et aux relations entre ces objets. Puisque la géométrie n’est pas la science de tel cas particulier d’égalité, ni de tel cas particulier de commensurabilité ou d’incommensurabilité, mais plutôt de l’égalité tout simplement, de la commensurabilité ou de l’incommensurabilité tout court, il faut bien qu’il y ait quelque égalité en soi, quelque commensurabilité ou incommensurabilité en soi qui sont ses vrais objets. Son savoir porte sur des formes. De même ne porte-t-il pas sur des points, des droites, des courbes, des surfaces et des volumes qui existent pour nos sens ; quand bien même il nous faudrait tracer des figures pour venir à bout de nos considérations et démonstrations, la figure est traversée, dans ces opérations, pour atteindre les vraies substances que sont le point en soi, la ligne en soi, la surface en soi, le volume en soi. […]

Cours - Philosophie : La Conscience - 22/03/2015 - 5.4 €

Il s'agit d'un cours complet de philosophie ayant pour objet d’étude la conscience. Le document est destiné à aider les étudiants à compléter leurs connaissances sur le sujet et à leur fournir le maximum d’éléments d’analyse critique.

File - The Visual Arts - 23/03/2014 - 5.4 €

The previous chapter, the first on a specific art form, was devoted to music since this has often been thought to be art at its purest. But it is a notable fact that the word ‘art’ is most naturally associated with the visual arts and painting in particular. E. H. Gombrich’s The Story of Art, which has sold millions of copies and gone into 16 editions, is really the story of painting, with some references to sculpture and architecture. Neither music nor poetry makes any appearance in it. This tendency to identify art in general with the visual arts both arises from, and lends support to, a very ancient view of art as mimesis (Greek for ‘copying’ or imitation). Art on this view is the replication of things in nature that are especially beautiful or in some other way worth contemplating. Such a conception, as we saw in the previous chapter, has a difficulty over music, where the idea of representation is problematic. But it fits the visual arts very easily and it is for this reason that representationalism – the view that representation is one of the chief functions of art – is so often applied to painting. In its commonest version, representationalism is a normative view – a view about good and bad in art. It leads people to place a high value on very lifelike portraits such as those by the great masters – Michelangelo, Rubens, Velásquez and so on – and to raise questions about the value of ‘modern’ art – the cubist distortions of Picasso, the surrealist figures of Jan Miro, the abstracts of Kandinsky or the ‘action’ paintings of Jackson Pollock. [...]

File - Music and Sonic Art - 23/03/2014 - 5.4 €

Previous chapters examined the three principal ways in which philosophers have tried to explain the value we attach to art. The most successful of them – aesthetic cognitivism – is to be preferred in part because it can accommodate a wider range of valuations, and explain more satisfactorily both the cultural status generally attributed to art as well as the discriminations we make between the serious and the light in art. Philosophy, however, is a critical discipline and cannot take conventional evaluations simply as given. Even the most widely held opinion can turn out to be faulty in some way once it is subjected to philosophical criticism, and this applies to beliefs about art as much as to moral and religious beliefs. [...]

File - Art and Understanding - 23/03/2014 - 5.4 €

The preceding three chapters have shown that while pleasure, beauty and the expression of emotion are all closely connected with art and with our experience of it, none of them can on its own explain the special value of great art. This brings us to another important explanation – that the value of art is neither hedonic, aesthetic nor emotive, but cognitive, that is to say, valuable as a source of knowledge and understanding.

File - Art and Emotion - 14/03/2014 - 5.4 €

It is frequently said that what matters most in art is emotion, both the feeling of the artist and the emotional impact of a work on its audience. If pleasure is a commonplace explanation of the value of art, expression of emotion is the commonplace view of its nature. This is a view to which we can usefully give the label ‘expressivism’. This distinguishes it from a closely similar term ‘expressionism’, a name widely used for a school of painting based on the principle that painters ought to express emotion in their pictures. The two terms and the ideas they invoke are obviously connected, but expressivism is a theory that applies to art in general, and not merely to the visual arts.

File - Art and Beauty - 14/03/2014 - 5.4 €

In the previous chapter we explored the idea that the value of the arts lies in the pleasure we derive from them and saw that such a view is insufficient to explain what is special about the arts over other sources of pleasure, and what makes some artworks serious and others light. Accordingly, we are still in search of something that will enable us to explain art’s special value. To have reached this point is not necessarily to have put the concept of pleasure behind us, because some philosophers have thought that what is special about art is a distinctive kind of pleasure – ‘aesthetic pleasure’.

File - Art and Pleasure - 14/03/2014 - 3.6 €

The most familiar question in philosophical aesthetics is this: what is art? Why is this question worth asking? The answer has to be that art matters. The question ‘what is art?’ is really the question ‘what counts as art?’ and we want an answer to it in order to know whether or not something should be accorded the status of art. In other words, a concern with what is art is not just a matter of classification, but a matter of cultural esteem. There are, then, two fundamental issues in aesthetics – the essential nature of art, and its social importance (or lack of it). Philosophical aesthetics has tended to focus on the first of these questions, almost exclusively in fact. But there is a lot to be said for tackling the second question first. Accordingly, over the course of the next few chapters we will examine four attempts to formulate a normative theory of art, which is to say, one that will explain its value. What makes art valuable? A spontaneous answer, even to the point of being commonplace, is this: art is a source of pleasure or enjoyment. For the sake of a label we could call this view ‘aesthetic hedonism’ from hedos, the Greek word for pleasure. The purpose of this chapter is to investigate the adequacy of aesthetic hedonism as a normative theory of art.

File - Introduction to Philosophy - 14/03/2014 - 5.4 €

What is science? Have you ever wondered what science really is and what it is that scientists really do? I am sure you have seen the scientist in the white lab coat working furiously with colored test tubes looking for new discoveries. But is that all there is to science ? [...]

Cours - L'Idée de Philosophie depuis Hegel - 07/02/2014 - 5.4 €

L'idée de philosophie depuis Hegel Proposons, au départ, une définition pour convenir aux différents contenus historiques dont elle est chargée de rendre compte: la philosophie est la tentative d'exprimer, par un travail sur le langage, le sens que l'homme accorde à son expérience, à sa condition, à son histoire, à ce «monde» dans lequel il vit, et aux rapports qu'il entretient avec lui. Ce sens, il ne s'agit pas seulement de le «lire» ou de le «traduire» comme s'il était déjà donné avant l'acte qui en saisit, dans un discours, les implications multiples; il doit être construit ou constitué. Il n'existe, avant lui, que des expériences singulières, celles qu'on désigne par les mots abstraits de vie et de mort, de justice ou d'injustice, de liberté ou d'oppression. Et ces expériences singulières sont vécues sur le mode de l'immédiat, c'est-à-dire qu'elles sont ressenties beaucoup plus que pensées. Il circule bien, sans doute, dans l'«on dit» des opinions qui ont cours dans une culture donnée, des ébauches de rationalisation, portées par des croyances religieuses ou la morale en cours, parfois débris de grandes doctrines qui se sont disloquées en pénétrant dans les couches de la mentalité populaire et du sens commun: c'est aussi de ces opinions, véhiculant une prise de conscience partielle et souvent erronée, que la philosophie entend faire la critique, non moins que de l'expérience immédiate elle-même. Cette tâche suppose que l'homme brise son adhésion spontanée à la vie quotidienne et aux valeurs qu'elle poursuit, qu'il se mette en retrait, qu'il aiguise sa conscience et fasse du langage un autre emploi que celui auquel il était habitué: «Le philosophe est l'homme qui s'éveille et qui parle...», dit Merleau-Ponty . Il existe un autre moyen, aussi constant dans notre civilisation, et certainement plus familier à l'esprit du grand public, de donner, par le langage, sens au monde et à l'existence humaine. Ce moyen est la littérature, envisagée sous les «genres» qui la divisent, encore de nos jours, du roman, du théâtre et de la poésie. En quoi l'expression philosophique se distingue-t-elle de l'expression littéraire?

Cours - La Diversité des Existentialismes - 07/02/2014 - 5.4 €

Dès qu'on quitte la simple constatation «j'existe» pour essayer de déterminer ce que chacun entend quand il dit «j'existe», on abandonne la certitude première. Autrement dit, sortir du pur sentiment de son existence, c'est se livrer à la séduction, à la tromperie de l'expression. Dès lors, le point de départ de la philosophie existentialiste apparaît aussi comme son problème majeur. Et c'est dès ce point de départ que vont diverger ceux qu'on désigne sous le nom de philosophes de l'existence. Comment procéder pour rendre compte du «j'existe»? Faut-il, à la manière de Kierkegaard, de Gabriel Marcel ou de Jaspers, recommencer perpétuellement à partir de points de vue divers ce retour vers l'expérience originaire de l'existence? Faut-il, au contraire, à la manière de Sartre ou de Heidegger, se lancer dans une investigation systématique qui essayera de ressaisir l'ensemble de tous les points de vue possibles sur l'existence? Déjà le mouvement existentialiste se scinde dès qu'il s'agit de décider des moyens pour réaliser le projet commun. Mais cette scission au niveau de la méthode n'est que la première. On opposera un existentialisme chrétien (Kierkegaard, Gabriel Marcel) et un existentialisme athée (Heidegger, Sartre); un existentialisme individualiste, qu'on rencontre aussi bien chez les chrétiens (Kierkegaard) que chez des athées (Sartre), et un marxisme fortement teinté d'existentialisme (Henri Lefebvre, Roger Garaudy). Même en multipliant ces dichotomies, on ne parvient pas à une vision claire des parentés et des clivages.

Cours - "Les Passions de l’Ame" de Descartes, Troisième Partie - 04/08/2013 - 3.6 €

Il s’agit d’une analyse de la troisième partie de l’œuvre de Descartes intitulée « Les passions de l’âme ». Il convient par ailleurs de souligner qu'elle peut également servir de support de révision non seulement pour les élèves en Terminales mais aussi pour les étudiants de première année en sciences humaines (humanités : philosophie).

Cours - Philosophie Politique : « Le Totalitarisme » - 04/08/2013 - 7.2 €

Cours de philosophie politique ayant pour objet d'étude le totalitarisme. Il entend fournir des références philosophiques et des outils conceptuels permettant de comprendre les enjeux des problèmes sociaux et politiques auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui comme la montée de l'extrême-droite, le multiculturalisme, la place de la religion dans la politique, les relations entre économie et politique, les droits des minorités, l'écart entre le citoyen et les institutions politiques, etc.

Cours - L'Année Liturgique et le Baptême - 28/05/2013 - 3.6 €

Chapitre 6: l'année liturgique (inspiré par la revue "antenne des inspecteurs Malinne-Bruxelles". Comprendre l'année liturgique chrétienne catholique Chapitre 7: le sacrement du Baptême.

Cours - Dieux : Mode d'Emploi - 28/05/2013 - 5.4 €

Chapitre 2: Dieux: mode d'empoi Chapitre 3: A la découverte de la Bible, Paroles de Dieu Chapitre 4: Dieu entre en relation (En accord avec le programme de religion- 2003- Belgique) A destination d'élèves de 12 ans (première humanité)

Cours - Vivre Ensemble : Chapitre 5: L'Eglise, un Lieu de Rencontre - 28/05/2013 - 5.4 €

Chapitre 5: comprendre l'origine, l'architecture et la symbolique d'une église. Présentation rapide de la décoration des églises. Analyse d'une icône.

Dossier - La Perception de la Mort dans notre Société Occidentale, TFE de Religion - 28/05/2013 - 5.4 €

Ce document est un travail de fin d'études dans l'enseignement secondaire, pour le cours de religion, réalisé en 2011. Il porte sur la manière dont est perçue, et dont a été traitée la mort dans la société occidentale.

Cours - Vivre Ensemble : Chapitre1 - Apprivoisons-nous - 28/05/2013 - 5.4 €

Introduction et premier chapitre du cours de religion : entrer en relation (en accord avec le programme de religion, Belgique 2003) Entrée pour élèves de 12 ans

Cours - La Philosophie Politique : Révision - 01/05/2013 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours semi-rédigé de philosophie politique qui a pour objet : " Weber, Tocqueville, Comte, Durkheim, Dilthey, Foucault, Schmitt". Ce document est synthétique ! Il convient de souligner qu'il peut également servir de fiche de révision non seulement pour les partiels mais aussi pour les travaux dirigés.

Cours - Introduction à l'Oeuvre de Michel Foucault - 05/03/2013 - 7.2 €

Il s’agit d’une introduction à l’œuvre de Michel Foucault, dont le but est de présenter le contenu de ses livres et l’évolution de sa pensée. Cette présentation sera faite selon un double principe de lecture : I) Dans un premier temps, il convient de mettre l’accent principal sur la problématique de la dernière période de l’œuvre de Foucault, celle qui lie Gouvernement de soi et Gouvernement des autres. II) Dans un second temps, j’ai voulu permettre de situer Foucault dans le développement de la philosophie contemporaine, en le lisant comme un philosophe – dont l'œuvre s'inscrit dans le prolongement explicite de celles de Nietzsche et de Heidegger –, et en montrant que sa pensée s'ordonne toute entière autour des questions du "sujet", d'une "histoire de la vérité" encore à faire, et de la nécessité d'élaborer une conception nouvelle du "pouvoir". Nota bene : Il s’agit d’un cours de troisième année universitaire.

Cours - Analyse d’une Oeuvre : Idée d’une Histoire Universelle au point de vue Cosmopolitique, Emmanuel Kant - 16/02/2013 - 7.2 €

Il s’agit d’une analyse complète de l’ouvrage de Kant, Idée d’une histoire universelle au point de vue cosmopolitique. Extrait : « […] I) La problématique de l'histoire - Le mot histoire est dérivé d’un mot grec qui signifiait enquête. Ce mot possède deux significations principales. Il y a d’une part l’histoire qui est écrite par les historiens; son but est la connaissance du passé des sociétés humaines ou, comme l’écrit Raymond Aron, “ la science que les hommes s’efforcent d’élaborer de leur devenir ”. Il y a d’autre part l’histoire comme succession des événements historiques ou comme devenir de l’humanité. Le mot histoire peut donc signifier soit l'ensemble des changements, des événements qui ont eu lieu, soit la connaissance que l'on peut prendre du passé, le récit qui peut en être donné. L'histoire comme connaissance du passé et devenir historique. - Ces deux définitions sont, en réalité, liées. - En effet, si l'histoire est l'ensemble des changements qui se sont succédé dans les sociétés humaines dans tous les domaines d'activité - technique, économique, politique, religieux, artistique, une histoire, quelle qu'elle soit, n'est connaissable qu'à partir du moment où des documents écrits ont été consignés. L'histoire comme connaissance a elle-même d'ailleurs une histoire puisqu'elle n'a pas toujours existé et qu'elle s'est profondément transformée au cours des siècles (l'histoire de l'histoire : l'historiographie). - D'autre part, la conscience du passé est constitutive de l’existence historique : tant que nous n’avons pas conscience de ce que nous sommes et de ce que nous fûmes, nous n’accédons pas à la dimension propre de l’histoire. En cela, l’histoire comme connaissance est prise de conscience de l’humanité; elle tente de donner un sens et une valeur à l’action humaine. L'histoire correspond alors à l'exigence proprement humaine de garder la trace ou le souvenir de ce qui s'est passé, de donner un sens, une raison, une valeur à l'existence passée, présente et future. - Cette ambiguïté du mot histoire renvoie à la fois au problème de la connaissance historique (il s'agit de réfléchir sur le travail de l'historien et la nature des vérités qu'il nous apporte) et à la question du sens de l'histoire. En effet, le spectacle apparent de l'histoire (les guerres, les conflits, les malheurs de toute sorte) peut donner à penser que les événements du monde sont désordonnées, que les faits et les gestes du passé ont lieu en pure perte, que les hommes, en empruntant des chemins dissemblables, n'ont aucune destinée commune. Les individus et les peuples semblent être les victimes impuissantes d’une histoire cruelle, insensée et sans auteur. Aujourd'hui, l’histoire semble être fatalité : la répétition des guerres et l’apparition de nouveaux et dramatiques problèmes de société suscitent un sentiment d’impuissance à l’égard du futur : la politique serait l’affaire des grands de ce monde et non des citoyens isolés; il semble qu’on ne puisse changer rien aux intérêts et aux passions qui jettent les hommes les uns contre les autres, au nom de leurs ethnies, de leurs Etats, de leurs religions, etc. - Or, l'histoire, telle que l'historien nous la révèle, a-t-elle un sens, c'est-à-dire une signification profonde, une cohérence, un ordre, une direction ? Au-delà du tumulte et du bruit, du chaos et du non-sens, est-il possible de penser qu'une synthèse ultime est requise ? Les tragédies de l’histoire ont-elles finalement servi à réaliser des progrès ? Peut-on vraiment diriger cette histoire, ou doit-on la subir comme une fatalité ? L'idée d'un sens de l'histoire n'est-elle pas nécessaire ? Ne fournit-elle pas une espérance et ne dessine-t-elle pas un projet éthique qui serait la liberté en lutte permanente contre la fatalité ? […] » --- Police : Times New Roman (12) Interligne simple Texte justifié

Cours - L’Inné et l’Acquis - 21/01/2013 - 3.6 €

Fiche pour le BAC sur l'inné et l'acquis, pouvant également servir aux étudiants en première année de santé pour les cours d'anthropologie. Dans ce fichier on peut voir la problématique anthropologique mais également le problème épistémologique.

Cours - Anthropologie : Culture et Phénomènes Culturels - 21/01/2013 - 5.4 €

Une science est fondée par : - des pratiques théoriques - des pratiques pratiques Dans son champ, le chercheur va construire un objet de recherche scientifique, objet constitué de l'ensemble des représentations. Aujourd'hui, une science est fondée lorsqu'elle est quantitative. Une idée générale est une idée partagée par tout le monde mais qui peut être fausse. Seul un accord universel peut la démontrer. Un concept est une notion sur laquelle tout le monde est d’accord car elle est définie. Il y a un accord universel. Ce qui n’est pas le cas de toutes les notions. (Attention, le terme « concept » est souvent utilisé à tort).

Cours - Mythes et Croyances - 21/01/2013 - 3.6 €

Cours de philosophie sur les mythes et les croyances.

Cours - La Philosophie Politique (Cours Complet) - 14/01/2013 - 7.2 €

Il s’agit d’un cours de philosophie enseigné en Licence de droit ayant pour objet d’étude quelques notions élémentaires de la philosophie politique du temps actuel ainsi que des propositions de réflexions élémentaires sur le pouvoir et la philosophie de l’histoire. Il convient de souligner qu'il peut également servir de support de révision non seulement pour les examens de fin de semestre mais aussi et surtout pour les travaux dirigés de philosophie politique.

Cours - La Philosophie Morale (Cours Complet) - 20/11/2012 - 7.2 €

L’objectif principal de ce cours de philosophie est de présenter les grandes traditions de la philosophie morale et de les illustrer à partir de la pensée de quelques auteurs. Le but étant d’être en mesure d’expliquer les spécificités des différentes traditions et de restituer les principaux arguments. Il convient en outre de souligner qu'il pourra bien entendu servir de support de révision non seulement pour les examens de fin de semestre mais aussi pour les travaux dirigés et autres séminaires.

Cours - Épictète - 19/11/2012 - 5.4 €

Travail de recherche s'interrogeant sur l'enseignement du philosophe Épictète.

Cours - Epicure - 17/11/2012 - 5.4 €

Travail de recherche s'interrogeant sur l'enseignement du philosophe Épicure.

Cours - Cicéron - 17/11/2012 - 5.4 €

Travail de recherche portant sur la pensée philosophique de Cicéron.

Commentaire Composé - « Le Banquet » Platon : Le Discours d'Aristophane - 17/11/2012 - 5.4 €

Commentaire composé sur le discours d'Aristophane issu de l'ouvrage « Le banquet » de Platon.

Cours - Levinas - 16/11/2012 - 5.4 €

Travail de recherche s'interrogeant sur la pensée philosophique de Levinas.

Cours - Comment Comprendre l’Homme : Comme un Modèle Culturel ou Naturel ? - 16/11/2012 - 3.6 €

Ce document complet répond à la question: Comment comprendre l’homme : comme un modèle culturel ou naturel ? d'après Rousseau et Merleau-Ponty

Cours - La Relation entre l'Art, la Technique et la Création Artistique - 12/11/2012 - 3.6 €

Le document répond à deux problématiques : 1- Comment comprendre les rapports entre l’art et la technique et comment l’artiste parvient-il à créer le beau ? 2- Y a-t-il une spécificité de la création artistique ?

Cours - La Conscience, l’Inconscient et le Sujet - 06/11/2012 - 3.6 €

Un descriptif détaillé et complet qui répond à la problématique : Est-ce la conscience ou l’inconscient qui détermine la vie psychique du sujet ?

Cours - Introduction à la Philosophie - 05/11/2012 - 3.6 €

Ce document répond à la question : qu'est-que la philosophie ?

Cours - L'Allégorie de la Caverne de Platon - 02/11/2012 - 3.6 €

Il s'agit d'un descriptif très utile sur les symboles relatifs à l'allégorie de la caverne. Ce sont des éléments clés indispensables pour toute dissertation.

Dossier - Vingt Leçons sur les Beaux-Arts de Alain - 13/09/2012 - 3.6 €

Explication de texte de philosophie sur Vingt leçons sur les beaux-arts d'Alain Ce texte aborde l’art, plus précisément la peinture et le dessin. Un peintre, ou dessinateur, doit-il chercher à représenter son modèle tel qu’il le connait ? Doit-il peindre une simple représentation de la réalité ? Ou au contraire, doit-il représenter son modèle tel qu’il le voit ? Doit-il représenter l’apparence ?

Cours - L’Idéologie Allemande de Karl Marx et Friedrich Engels - 04/09/2012 - 3.6 €

Explication de texte L’idéologie allemande de Karl Marx et Friedrich Engels. Ils étudient dans ce texte la relation qui existe entre le corps et la conscience, entre les conditions matérielles de l’existence et les formes de la pensée. Est-ce l’activité de l’esprit qui détermine la vie réelle ou bien est-il possible de concevoir que la conscience et les contenus de la pensée ne sont que les conséquences des conditions matérielles de l’existence ?

Cours - Philosophie Générale : La Morale - 22/04/2012 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie générale ayant pour objet : « la morale ». Il convient de souligner qu'il peut également servir de fiche de révision non seulement pour les élèves de terminales (toutes sections confondues) mais également les élèves en premier cycle universitaire.

Cours - Fragmentation et Aliénation du Moi dans la Psychanalyse : "Le Moi et le Ça" - 22/04/2012 - 3.6 €

Il s’agit d’une synthèse de philosophie générale ayant pour objet : « la fragmentation et l’aliénation du Moi dans la psychanalyse : le Moi et le Ça ». Il convient par ailleurs de souligner qu'elle peut également servir de fiche de révision non seulement pour les partiels mais aussi pour les travaux dirigés.

Cours - Francisco de Vitoria et le Droit Universel - 12/04/2012 - 3.6 €

Il s’agit d’une fiche synthèse de philosophie ayant pour objet « Francisco de Vitoria et le droit universel ». Il convient par ailleurs de souligner qu'elle peut parfaitement servir de fiche de révision non seulement pour les partiels mais aussi pour les travaux dirigés.

Fiche de Lecture - "Propos sur les Pouvoirs", Alain, Folio Essais n°1, Réimpression 1995 - 12/04/2012 - 3.6 €

Présentation : Quel sens revêt l'avènement de la démocratie, faisant triompher l'idéologie du peuple souverain a Vient-il consacrer la puissance de l'État en lui apportant sa légitimation ? Ou introduit-il la légitimité d'un contrepouvoir qui vise précisément à empêcher l'unification dans l'État souverain des forces actives d'une nation, intégrées au système de la compétence, à dissocier ainsi les pouvoirs, à les limiter, c'est-à-dire à les contrôler. Le sens de la démocratie est l'enjeu d'une prise de conscience des droits du citoyen, droit à la différence et à la résistance dans des espaces non unifiables d'obéissance. (...)

Fiche de Lecture - WALZER Michael, "Guerres Justes et Injustes" - 10/04/2012 - 3.6 €

Présentation de l’éditeur : Dans l'enfer de la guerre, tout n'est pas égal. Blocus, bombardements de civils, représailles, dommages collatéraux traversent tous les conflits. Mais la guerre juste existe, qui peut à chaque instant basculer dans l'injustice. Déterminer l'inacceptable comme l'Inévitable est un jugement auquel nul ne peut se dérober. En quête du juste équilibre, Walzer n'ignore ni les droits de l'homme, ni la nécessité. Le philosophe qui milita contre la guerre au Vietnam montre qu'une guerre, quand même elle servirait les intérêts d'une grande puissance, peut être aussi une guerre juste. Il revendique un empirisme moral, et développe une argumentation à partir d'exemples historiques. Rien de moins abstrait que cette réflexion. Notre monde n'a pas su écarter l'enfer de la guerre, mais il progresse chaque jour dans son exigence d'un droit international pour juger des guerres et des crimes qui y sont commis. Un " après-propos " inédit, rédigé à la lumière de la guerre d'Irak, ouvre la perspective d'un usage juste et préventif de la force qui écarterait les risques de guerres injustes.

Cours - Le Thème du Désir - 29/03/2012 - 3.6 €

Cours de philosophie relatif au Désir.

Cours - Les Sophistes - 13/03/2012 - 3.6 €

Résumé du chapitre sur les Sophistes de ''La Philosophie pour les Nuls''.

Cours - L'Idée - 24/02/2012 - 1.8 €

Le concept unifie la diversité du sensible par des traits purs, qu'on ne verra jamais, mais qu'on reconnaîtra toujours dans des jugements de connaissance qui mettent en relation une intuition sensible et un concept qui la détermine: mise en relation avec un concret que le concept rend possible. Le concept (ce avec quoi je prends) est un outil, un serviteur, jamais un maître: on ne meurt pas pour des concepts, on les modifie, car le concept est le produit d'un jugement qui peut toujours être repris: le concept ordonne des observables, le concret n'est tel que par l'abstrait. (...)

Cours - L'Existence - 24/02/2012 - 3.6 €

Peut-on déduire l'existence d'une pensée de la simple considération de son essence, de ce qu'elle est comme forme intellectuelle d'un objet ?

Cours - L'Histoire - 24/02/2012 - 3.6 €

Histoire désigne d'abord le devenir passé des hommes, leur existence, les choix qu'ils ont faits librement ou les mécanismes passionnels qui les ont aliénés, dans la mesure où ce devenir a laissé des traces inconscientes - sans intention d'informer la postérité comme les armes, outils, monnaies, archives, et des traces conscientes, témoignages, mémoires, médailles commémoratives, inscriptions. (...)

Cours - L'Etat - 24/02/2012 - 3.6 €

Une société, ensemble d'individus qui travaillent et échangent, a besoin de stabilité et donc d'institutions qui ordonnent les "mouvements", en disant le droit, et qui assurent l'administration selon le droit: autant dire que société et état tendent à être articulés comme le contenu, la société, à la forme, l'État. (...)

Cours - La Liberté et le Déterminisme - 23/02/2012 - 3.6 €

Selon le fatalisme, tout ce qui arrive est soumis à une nécessité absolue parce que c'est écrit dans un livre: c'est une croyance irréfutable puisque le livre est inaccessible, au delà de la nature, métaphysique en quelque sorte. (...)

Cours - Le Désir et le Besoin - 23/02/2012 - 3.6 €

Le désir comme besoin de désirer, comme essence de l'homme? Le désir comme nécessité pour l'homme de courir après une satisfaction qui s'éloigne toujours comme si le désir devait mourir de la proximité de l'objet car il ne se nourrit que d'insatisfaction... Mais le besoin de désirer, n'est-ce pas tout autre chose que le besoin de manger par exemple ?

Cours - Le Désir - 23/02/2012 - 3.6 €

Nous vivons en satisfaisant nos besoins, parce que nous sommes dans le besoin, dans la nécessité d'un système vivant de se nourrir et de se reproduire, son rêve pour ainsi dire. Le système vivant se satisfait de la présence, de la répétition du même (des fruits, des saisons...).

Cours - La Démonstration - 23/02/2012 - 3.6 €

La démonstration prétend établir définitivement ce qui doit être nécessairement, par un discours, alors que la preuve cherche à manifester ce qui est, par une intuition. La démonstration sera la même que je m'adresse à Pierre, Paul ou Jacques alors que je choisirai telle ou telle preuve selon la personne à qui je m'adresse. (...)

Cours - La Notion de Conscience - 23/02/2012 - 3.6 €

Lorsque j’écris cette phrase un grand nombre de souvenirs -situés dans l’espace et dans le temps de leur origine, colorés d’émotion - de savoirs - détachés de l’espace et du temps dans lesquels ils ont été formés - de savoir-faire - toujours prêts à se réactualiser dans une action - ne m’apparaissent pas, ne sont pas conscients. Pourtant ils sont toujours sur le point de m’apparaître selon l’utilité pour l’action que j’accomplis. Présentement ils sont préconscients: le préconscient est comme une banque de données. (...)

Cours - La Formation des Concepts Scientifiques - 23/02/2012 - 3.6 €

Le mot est équivoque: il a plusieurs sens que le dictionnaire nous donne: inertie signifie tantôt immobilité, tantôt résistance et peut qualifier aussi bien la nature que l'esprit! C'est ce que l'on prononce, souvent facteur de malentendu (de division), au sens de mal compris: une maison où règne la tolérance n'est pas une maison de tolérance. En fait le mot désigne un feu d'artifices, une succession de perspectives souvent contraires, des sens simplement juxtaposés. (...)

Cours - La Bioéthique - 23/02/2012 - 3.6 €

La déontologie désigne l'ensemble des exigences et des règles morales propres à un domaine particulier, qui s'imposent à tous ceux qui pratiquent une profession: comprenons que chaque membre s'engage à les respecter par un serment explicite (pour les médecins: le serment d'Hippocrate) ou un engagement implicite, le professeur se doit de donner un corrigé des dissertations.

Cours - L'Art et le Beau - 23/02/2012 - 3.6 €

Alors que la science s'efforce de produire un savoir théorique justifié, alors que la technique s'épuise à présenter des procédés de travail ou de production réductibles au savoir faire que développe un apprentissage, l'art a pour fonction de créer le beau: la seule fin de l'art est l'œuvre, la beauté de l'œuvre.

Cours - Résumé "La Philosophie pour les Nuls" : Les Présocratiques - 11/02/2012 - 3.6 €

Résumé de la Philosophie Pour les Nuls. Chapitre sur les Présocratiques. Support idéal à l’étude, avec utilisation de couleurs pour favoriser la mémorisation et mise en gras des mots clés.

Cours - Résumé "La Philosophie pour les Nuls" : Socrate - 11/02/2012 - 3.6 €

Résumé de La Philosophie pour les Nuls, chapitre sur Socrate. Excellent support à l'étude.

Cours - La Philosophie Politique (Révisions) - 06/01/2012 - 3.6 €

Il s’agit d’un cours semi-rédigé de philosophie politique qui a pour objet les théories des auteurs suivants : " Weber, Tocqueville, Comte, Durkheim, Dilthey, Foucault, Schmitt". Ce document bien que synthétique s’avère à la fois clair et précis ! Il convient de souligner qu'il peut également servir de fiche de révision non seulement pour les partiels mais aussi pour les travaux dirigés.

Cours - Le Cercle de Vienne - 27/12/2011 - 3.6 €

Il s’agit d’un cours de philosophie rédigé en neuf paragraphes qui a pour objet : " Le Cercle de Vienne".

Cours - Introduction à la Science Politique - 27/12/2011 - 5.4 €

Le cours d'Introduction à la science politique doit permettre aux étudiant(e)s de 1ère année de se familiariser avec une discipline nouvelle, à peine présente dans l'enseignement secondaire, mais structurante des études dans un Institut d'Etudes Politiques ou encore dans une UFR de droit, science politiques, sciences sociales. Ce cours est fondamental. Ce cours est une initiation aux notions essentielles des sciences sociales du politique (État, étatisation, nation, nationalisme, citoyenneté, politisation, comportements politiques, vote et opinions...) et un premier contact avec le vocabulaire conceptuel de l'analyse politique. Une perspective socio-historique et comparée sera privilégiée.

Cours - Fiches de Révision : Thèses Principales de Nietzsche, Freud, Bergson, Épictète, Stuart Mill et Marx - 27/12/2011 - 3.6 €

Il s’agit d’une série de six fiches de révision de philosophie déclinant pour chacun des six chapitres : l’analyse des principales thèses de grands philosophes comme par exemples Nietzsche, Freud, Bergson, Épictète, Mill ou encore Marx. Ce cours est une initiation aux notions essentielles de philosophie et un premier contact avec le vocabulaire philosophique. L’objectif de ce cours n’est pas de former des philosophes accomplis, mais de donner aux étudiants une vision claire des principaux concepts philosophiques.

Cours - La Naissance de la Philosophie Morale : Socrate - 07/11/2011 - 3.6 €

Il s’agit d’un cours entièrement rédigé de philosophie antique ayant pour objet la naissance de la philosophie morale. Il convient de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant les débuts de la philosophie grecque ou encore de fiche de révision.

Cours - Les Débuts de la Philosophie Grecque : Les Présocratiques - 07/11/2011 - 3.6 €

Il s’agit d’un cours entièrement rédigé de philosophie antique ayant pour objet les présocratiques. Il convient de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant les débuts de la philosophie grecque ou encore de fiche de révision.

Cours - Philosophie Antique : Aristote - 07/11/2011 - 3.6 €

Il s’agit d’un cours entièrement rédigé de philosophie antique ayant pour objet la pensée aristotélicienne. Il convient de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant la philosophie grecque ou encore de fiche de révision.

Cours - Philosophie Antique : Platon - 07/11/2011 - 3.6 €

Il s’agit d’un cours entièrement rédigé de philosophie antique ayant pour objet la pensée de Platon. Il convient de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant la philosophie grecque ou encore de fiche de révision.

Cours - La Notion de « Sujet » - 06/11/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie complet, entièrement rédigé, ayant pour objet la notion de « sujet ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Présentation - Introduction à la Philosophie (Cours Complet) - 31/10/2011 - 7.2 €

Il s’agit d’un cours particulièrement complet constituant une introduction à la pensée philosophique. Ce document d’une qualité exemplaire offre une étude des principaux courants philosophiques de l’Antiquité à nos jours ! Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de fiche de révision non seulement pour les partiels mais aussi pour les travaux dirigés.

Cours - La Philosophie Antique : Socrate - 26/10/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie antique, entièrement rédigé, ayant pour objet Socrate. Il convient de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant le philosophe ou encore de fiche de révision.

Cours - Les Philosophies du Droit - 26/10/2011 - 7.2 €

Il s’agit d’un cours entièrement rédigé et très complet de philosophie ayant pour objet les philosophies du droit. Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - La Conscience Philosophique - 16/10/2011 - 3.6 €

La conscience réflexive permet le « je », elle permet d’avoir la permanence du « moi » : elle s’appuie sur la mémoire. Elle permet de faire des projets : conscience qui se jette en avant. On peut aussi se jeter dans les souvenirs, le passe. Nous ne sommes pas prisonniers du présent. - la conscience morale : c’est se juger soit même, c'est-à-dire qu’on se considère comme étant bon ou mauvais.

Cours - La Philosophie Politique (Cours Complet) - 15/10/2011 - 7.2 €

L’objectif de ce cours de philosophie politique n’est pas de vous proposer une présentation de quelques philosophies politiques marquantes, mais de montrer quel éclairage la philosophie est susceptible d’apporter sur les problèmes sociaux et politiques auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui : la montée de l’extrême-droite, le multiculturalisme, la place de la religion dans la politique, les relations entre économie et politique, les droits des minorités, etc. Ce cours s’efforcera donc de proposer une analyse philosophique de la société contemporaine. J’adopterai comme fil conducteur l’étude de la tradition aujourd’hui dominante, le libéralisme politique, et des critiques que lui ont adressées les traditions socialistes, républicaines et communautariennes. Nous verrons comment ces critiques ont forcées, et forcent toujours, le libéralisme politique à s’auto-transformer. A cette fin, il me faudra proposer des reconstructions de modèles-types du libéralisme, du républicanisme, du socialisme et du communautarisme. Or, ces concepts sont des savonnettes. Toutes les grandes traditions philosophiques réunissent sous un même vocable des théories trop diverses et variées pour qu’il soit possible d’en donner des définitions claires et incontestables. Dès que l’on pense être parvenu à le saisir en un ensemble cohérent de thèses qui constituerait le noyau dur d’une tradition, celle-ci nous échappe et nous oppose l’irréductibilité de sa complexité. Il y a par conséquent une grande part d’interprétation, et parfois d’arbitraire, dans les reconstructions idéales que je proposerai. C’est non seulement inéluctable, mais aussi nécessaire. Aussi insatisfaisantes soient-elles, ces idéalisations ont en effet le mérite de créer du sens. Elles permettent de saisir la logique sous-jacente aux controverses philosophiques et politiques et à la manière dont elles s’enchaînent historiquement. En contrepartie cependant, une telle approche rend peu adéquate toute référence à une philosophie précise et je ne ferai qu’exceptionnellement référence à la pensée d’un philosophe particulier. Les grands auteurs se situent tous quelque peu de biais par rapport à la systématisation idéale proposée. Leurs pensées partageront certainement des éléments de traditions ici opposées et leur originalité se manifestera dans la manière dont elle les articulera. Il n’en reste pas moins que ces pensées peuvent être comprises en se référant aux modèles idéaux dont elles seront les plus proches. Le champ philosophique peut par conséquent être représenté comme un continuum dont les points cardinaux (ou certains d’entre eux) seraient les modèles idéaux proposés. Telle pensée sera en conséquence, par exemple, plus libérale que communautarienne et plus socialiste que républicaine, tandis que telle autre sera essentiellement communautarienne, partiellement républicaine et fort peu libérale ou socialiste. Une manière d’appréhender la philosophie d’un auteur particulier est de comprendre en quoi il se distingue du modèle idéal dont il est le plus proche et quelles difficultés il parvient éventuellement à résoudre en s’en distanciant. *** Comme déjà mentionné, ce cours entend fournir aux étudiants des références philosophiques et des outils conceptuels leur permettant de comprendre les enjeux des problèmes sociaux et politiques auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui comme la montée de l’extrême-droite, le multiculturalisme, la place de la religion dans la politique, les relations entre économie et politique, les droits des minorités, l’écart entre le citoyen et les institutions politiques etc.

Cours - L’Epistémologie - 15/10/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie des sciences, entièrement rédigé, ayant pour objet une initiation à l’épistémologie. Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - La Rhétorique Sophistique de Gorgias (vers 485-vers 380) - 18/08/2011 - 3.6 €

Il s’agit d’un cours entièrement rédigé de philosophie du langage ayant pour objet la rhétorique sophistique de Gorgias (vers 485-vers 380). Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de fiche de révision non seulement pour les partiels mais aussi pour les travaux dirigés.

Cours - La Notion d'Infini - 13/08/2011 - 3.6 €

Il s’agit d’une fiche de cours en philosophie, entièrement rédigée, ayant pour objet la notion d’infini. Il convient par ailleurs de souligner qu'elle peut également servir de support pour une dissertation abordant le même sujet ou encore de fiche de révision.

Cours - La Notion de Conscience - 11/08/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie complet, entièrement rédigé, ayant pour objet la notion suivante : « la conscience ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant ces notions ou encore de fiche de révision.

Cours - Le Concept de « Sujet » - 11/08/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie complet, entièrement rédigé, ayant pour objet la notion de « sujet ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - La Raison et le Réel - 09/08/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours complet de philosophie, entièrement rédigé, ayant pour objet les notions de « raison et réel ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant ces notions ou encore de fiche de révision.

Cours - Peut-on Parler de Nature Humaine ? - 09/08/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours complet de philosophie, entièrement rédigé, ayant pour objet la question suivante : « Peut-on parler de nature humaine ? » Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - Le Mérite et le Démérite - 09/08/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie (Licence 3ème année), entièrement rédigé, ayant pour objet la question du mérite et du démérite. Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - L’Art - 07/08/2011 - 7.2 €

Il s’agit d’un cours complet de philosophie de l’art, entièrement rédigé, ayant pour objet la question suivante : « qu’est-ce qu’une œuvre d’art ? » Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - La Violence - 07/08/2011 - 3.6 €

Il s’agit d’un cours complet de philosophie sur la violence, entièrement rédigé, ayant pour objet la question suivante : « la violence peut-elle avoir raison ? » Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - La Science et la Technique - 07/08/2011 - 3.6 €

Il s’agit d’un cours de philosophie complet, entièrement rédigé, ayant pour objet les notions de « science et technique ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - La Philosophie du Droit - 07/08/2011 - 7.2 €

Il s’agit d’un cours complet de philosophie du droit, entièrement rédigé, ayant pour objet les notions d’ « Etat, pouvoir, société et Droit ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - La Culture - 07/08/2011 - 3.6 €

Il s’agit d’un cours de philosophie complet, entièrement rédigé, ayant pour objet la notion de « culture ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - Le Langage - 07/08/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie complet, entièrement rédigé, ayant pour objet la notion de « langage ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - La Conscience - 07/08/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie complet, entièrement rédigé, ayant pour objet la question suivante : « qu’est-ce que la conscience ? ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant ces notions ou encore de fiche de révision.

Cours - Le Travail - 07/08/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie complet, entièrement rédigé, ayant pour objet la notion de « travail ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - La Culture - 06/08/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie complet, entièrement rédigé, ayant pour objet la notion de « culture ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - La Raison et le Réel - 06/08/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie complet, entièrement rédigé, ayant pour objet les notions de « raison et de réel ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant ces notions ou encore de fiche de révision.

Cours - La Morale - 06/08/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie complet, entièrement rédigé, ayant pour objet la notion de « morale ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - La Politique - 06/08/2011 - 3.6 €

Il s’agit d’un cours de philosophie complet, entièrement rédigé, ayant pour objet la notion de « politique ». Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de support pour un exposé abordant cette notion ou encore de fiche de révision.

Cours - Tocqueville et l’Individualisme - 04/08/2011 - 3.6 €

Il s’agit d’un cours de philosophie politique sur Tocqueville et l’individualisme. Ce document est d’une qualité exemplaire ! Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de fiche de révision non seulement pour les partiels mais aussi pour les travaux dirigés. On examinera en effet à travers ce document le statut de l’individualisme tel que Tocqueville est conduit à le décrire et, au-delà, la manière dont les idéaux démocratiques se trouvent problématisés.

Cours - Comment Penser l’Histoire ? - 23/07/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours entièrement rédigé de philosophie ayant trait à l’histoire et plus précisément à < comment penser l’histoire ? >. Il convient par ailleurs de souligner qu'il peut également servir de fiche de révision non seulement pour les partiels mais aussi pour les travaux dirigés.

Cours - "Le Système Sujet", Hegel - 21/07/2011 - 5.4 €

Il s’agit d’un cours de philosophie de haut niveau sur le système sujet selon Hegel. Cette étude est très complète et d’une grande qualité. --- Extrait : […] II Vrai. Quand la pensée est extérieure à son objet, que le sujet s’oppose à l’objet, le problème de la vérité semble s’identifier à celui de l’adéquation : adéquation entre la représentation et de la chose et la chose. Mais comment pourrais-je sortir de ma tête pour confronter ce que je pense et ce qui est hors de ma pensée ? Comment comparer ma représentation et ce qui est hors d’elle, puisque je ne suis en rapport avec l’extérieur que par la représentation ? Mais en réalité la question ne se pose pas. Si la rationalité de ma pensée est celle-là même qui commande au mouvement des choses, au tout de l’étant, je ne suis jamais hors du réel. Je suis d’emblée en lui, et mes représentations en saisissent bien un certain contenu. Il n’y a pas de degré zéro de connaissance, sans quoi je ne pourrais jamais commencer à connaître ! Le problème n’est donc pas de comparer mes pensées avec un objet qui serait hors de la pensée, mais de comparer mes pensées, les déterminations que je saisis du réel, et leur rationalité. Quand je saisis les choses sous la forme de pensées isolées, décousues, je vois bien que je n’en ai pas une connaissance effective. Le vrai ce n’est pas l’accord de la pensée avec ce qui est, c’est l’accord du contenu de ma pensée avec sa propre rationalité, avec la forme rationnelle qui définit ce contenu comme pensée véritable, avec la forme rationnelle de ma pensée : « Nous appelons d’habitude vérité l’accord d’un objet avec notre représentation…Au sens philosophique au contraire, nous appelons vérité, pour le formuler d’une façon générale et abstraite, l’accord d’un contenu avec lui-même » (E. note orale de cours, Surkhamp.8.86). […]

Cours - "La Phénoménologie de l’Esprit", Hegel - 21/07/2011 - 7.2 €

Il s’agit d’un cours de philosophie de haut niveau sur La phénoménologie de l’esprit de Hegel. Cette étude est très complète et d’une grande qualité. --- Extrait : […] VI L’Esprit. L’esprit est le deuxième grand mouvement de l’œuvre. On sait qu’il disparaît des versions plus tardives de la Phénoménologie de l’Esprit pour être thématisé sous une autre forme dans l’encyclopédie : la triade esprit subjectif (la conscience individuelle prise dans sa logique universelle, ce qui reste de l’œuvre initiale) l’esprit objectif, dans ses réalisations tant les institutions que les mœurs et la vie d’un peuple, l’esprit absolu étant les activités où l’esprit se réfléchit, se connaît comme vérité absolue, l’art, la religion, la philosophie. Y a-t-il alors dans l’œuvre de jeunesse, la Phénoménologie de l’Esprit telle que Hegel l’a d’abord pensée, deux parties sans rapport ? Quelle continuité peut-il y avoir entre les deux parties du texte ? Hegel va répondre en montrant qu’il y a un rapport complexe de combinaison et de concrétisation des figures de la première partie (conscience, conscience de soi et raison), dans un terme qui est à la fois un individu, un véritable sujet et un monde. L’un monde. L’esprit sera par excellence l’Universel concret, une totalité-sujet et donc singularité. […]

Cours - La Religion - 23/06/2011 - 3.6 €

Ce cours vous permettra d'appréhender la notion de religion d'un point de vue philosophique. Dieu existe-il ? Peut-on dire qu'il y a un ou plusieurs dieux ? Vous y trouverez la vision à ce sujet de Marx, Bergson et Freud.

Fiche de Lecture - « Analytique du Beau », Critique de la Faculté de Juger, Kant - 31/05/2011 - 3.6 €

Fiche de lecture complète sur : Kant, critique de la faculté de juger, "analytique du beau".

Fiche - Epicure et Confucius - 20/05/2011 - 1.8 €

Fiches sur deux philosophes : Epicure et Confucius.

Cours - La Technique en Philosophie - 19/05/2011 - 3.6 €

Cours de philosophie sur la technique.

Cours - La Raison et l'Expérience - 17/05/2011 - 3.6 €

Résumé du chapitre sur la raison et l'expérience en philosophie avec des références, des exemples pour simplifier le cours. (...)

Fiche - Le Post-Humanisme - 16/05/2011 - 1.8 €

Cette fiche définit le courant post-humaniste et cite ses plus grands penseurs.

Fiche - Progrès et Développement Durable - 15/05/2011 - 3.6 €

Cette fiche reprend les principales considérations philosophiques et historiques ayant été développées sur le progrès et le développement durable.

Cours - La Raison Théorique et l'Horizon de la Vérité Historicité de la Raison - 13/03/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier, dans le cadre de la raison et le réel, la raison théorique et l’horizon de la vérité au sens d’une étude de l’historicité de la raison en philosophie ; la crise de la raison nous amène à envisager la configuration de la raison minée par une certaine évolution. Nous pouvons donc parler d’une historicité de la raison, d’une crise des fondements, d’une critique de la raison en particulier par Nietzsche et d’une constatation de la raison par les philosophes de l’existence. Dans un premier temps, nous étudierons l’historicité de la raison théorique et en second lieu, la raison théorique et l’horizon de la vérité. (...)

Cours - Le Statut de la Vérité dans le Langage chez Aristote - 13/03/2011 - 3.6 €

Sur le statut de la vérité chez Aristote du point de vue de l’ontologie et plus particulièrement du langage. L’idée scientifique est de posséder le vrai dans le cadre d’un certain nombre de discours assertifs. C’est le privilège du discours vrai, il exprime la connaissance de quelque chose. Le discours nous dit Aristote est l’image de la réalité. La connaissance serait ainsi la reproduction mentale de ce qui m’est donné par la réalité dans le discours. Mais l’image de la réalité peut être fausse. Si je dis Socrate n’est pas malade, ce n’est pas le décalque de la réalité, l’expression négative l’implique. Il faut qu’un discours manifeste quelque chose pour qu’il soit vrai. Dans un premier temps, nous étudierons le statut de la vérité, nous nous poserons la question de savoir si un discours vrai est conforme aux choses ; enfin, nous soulèverons les difficultés ontologiques inhérentes à notre problématique. (...)

Cours - Les Catégories d'Aristote : La Théorie et l’Expérience - 12/03/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier, dans le cadre de la théorie et de l’expérience, les catégories aristotéliciennes, c’est-à-dire, la prédication ou l’attribution. Aristote analyse dans les catégories les termes isolés. Les termes en fonction de leur prédication possible. Il distingue un certain nombre de catégories, substance, quantité, relation, qualité, lieu, temps, la situation ou la position. Cette liste est parfois variable. Dans un premier temps, nous analyserons la distinction entre les catégories. En second lieu, nous éluciderons le statut de la multiplicité et les difficultés philosophiques inhérentes à ce problème. (...)

Cours - Le Principe de Raison Suffisante - 12/03/2011 - 3.6 €

Dans le cadre de notre étude sur la raison et le réel, nous verrons le principe de raison suffisante, sa définition, ses implications et ses représentants. Nous savons que ce principe permet de rendre compte du rationalisme en tant que doctrine qui pose que la connaissance relève de la raison contrairement à l’empirisme qui pose la connaissance dans l’observation et l’expérience. Dans un premier temps, nous verrons la formulation du principe de raison suffisante avec Leibniz puis sa théodicée, en dernier partie, nous nous pencherons sur les conséquences du principe de raison suffisante.(...)

Cours - Le Même et l'Autre - Principe de Raison Suffisante - 12/03/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier les concepts du même et de l’autre ainsi que celui de raison suffisante en philosophie, dans le cadre de la raison et du réel. Nous savons d’après le sophiste de Platon que le même, l’autre, le mouvement, le repos et l’être sont les cinq grands genres. L’être est relation. Nous ne sommes pas condamnés à la tautologie du principe d’identité. L’altérité permet d’introduire le non-être. Les cinq genres se mêlent entre eux. Il y a totalité synthétique de l’être, mélange mutuel des genres. Nous ne sommes pas réduits aux arguties des philosophes mégariques, au principe d’identité, donc à la tautologie. Dans un premier temps, nous étudierons le même et l’autre comme genres privilégiés auxquels les autres genres participent. En second lieu, nous nous pencherons sur le principe d’identité que nous essaierons de définir. Enfin, nous développerons le concept de raison suffisante. (...)

Cours - La Philosophie Logique , Notions de Dialectique chez Aristote et Platon - 12/03/2011 - 3.6 €

Nous nous situerons afin de conduire notre étude relativement à la théorie et à l’expérience, dans la perspective platonicienne de la dialectique pour Aristote. Pour Platon, la dialectique est la reine des sciences, les principes sont absolus, toutes les autres sciences ne sont que des préambules à la dialectique. Aristote prend le contre pied de la dialectique platonicienne car selon lui toute science est une science isolée en son genre, il n’y a pas de science supérieure qui soit une science au dessus des genres. Aucune science, aucune règle ne peut transgresser cela. La dialectique est un enchaînement syllogistique qui part de prémisses probables. La dialectique est une discipline syllogistique qui tire les conséquences rigoureuses. Dans un premier temps, nous étudierons les concepts de science et de dialectique puis, en dernier lieu, nous développerons l’idée selon laquelle connaître pour Aristote, c’est connaître par les causes. (...)

Cours - Etude du Syllogisme - 12/03/2011 - 3.6 €

Nous allons, dans le cadre de notre thématique de la raison et du réel, étudier le syllogisme, raisonnement logique qui aboutit toujours à la vérité formelle et parfois à la vérité matérielle. Nous rechercherons les caractéristiques du syllogisme selon Aristote. Pour ce faire, le philosophe part du discours. Dans un premier temps, nous étudierons la véritable démonstration selon Aristote nous verrons comment et en quoi consiste le syllogisme en tant que raisonnement purement logique et l’importance des deux premières prémisses, c’est pourquoi nous analyserons ensuite l’importante de la connaissance antérieure des deux premières propositions. Nous poserons ainsi un syllogisme dont le raisonnement est tautologique, c’est-à-dire, ne proposant rien de plus dans la conclusion qui ne soit déjà dans les deux premières prémisses, la majeure et la mineure. En conclusion de notre étude, nous verrons les critiques relatives au syllogisme qui ont été dressées contre Aristote en particulier par Descartes. (...)

Cours - L'Esthétique et le Goût chez Kant - 12/03/2011 - 3.6 €

Le goût est l'instrument de discernement esthétique, la capacité de reconnaître le beau, de porter un jugement sur les œuvres d'art. Dans sa Critique de la faculté de juger, Kant étudie le goût et pose qu'une chose est belle sous quatre aspects. Nous verrons dans un premier temps, le goût du point de vue de la qualité du jugement de goût, selon la quantité en second lieu, point conséquent du premier. En troisième lieu, nous analyserons le goût du point de vue de la relation à une fin. Le quatrième point nous sera consacré au point de vue de la modalité du jugement de goût. Enfin, dans une dernière partie, nous dépasserons le goût kantien pour nous tourner vers son concept de l’esthétique. (...)

Cours - Les Contradictions Essentielles de la Nature Humaine selon Pascal - 12/03/2011 - 3.6 €

Le philosophe critique la raison et pose l’ordre du cœur et sa logique, « le cœur a des raisons que la raison elle-même ignore ». Le cœur a une rationalité, il est une partie de la raison, la partie intuitive. La raison est perçue comme raisonnement discursif, en acte, il considère les principes rationnels en eux-mêmes. Les premiers principes sont toutes les connaissances indémontrables qui permettent les démonstrations. Le mouvement, le nombre sont des connaissances rationnelles. Le cœur renvoie à l’originaire de la raison qui échappe à la raison en quelque sorte, mais que tous les rationalistes ne reconnaissent pas comme étant des données. On peut imaginer une notion déductive de la raison, c’est-à-dire, la raison qui construit sa propre structure à partir des éléments les plus simples comme le fait Descartes qui pense que l’on peut en portant des éléments les plus simples aller jusqu’aux éléments les plus complexes sans qu’ils soient déductifs. Les philosophies déductives admettent un principe lui-même non déduit. Chez Leibniz, le principe est le suivant, rien n’est sans raison, tout a sa raison suffisante, en dehors de ce principe, tout à une conséquence. Ce principe est a priori, in déductible il existe avant toute pensée, tout raisonnement, toute expérience. (...)

Cours - L'Intuition et l'Induction - 12/03/2011 - 3.6 €

Dans le cadre de notre étude sur la raison et le réel, nous allons étudier la démarche du syllogisme au sens scientifique. Le syllogisme est une proposition démontrée à partir des deux premières prémisses, les principes de cette science nous sont connus par induction ou inférence et non par démonstration nous dit Aristote. Il les appelle les vérités immédiates car il ne les connaît pas par démonstration. Les principes sont connus immédiatement. Ils en dérivent en fait car on ne peut remonter à l’infini dans les syllogismes. (...)

Cours - L'Ontologie d'Aristote - 12/03/2011 - 3.6 €

Nous allons voir, dans le cadre de la thématique de la théorie et de l’expérience, en quoi consiste l’ontologie d’Aristote. Nous partirons de l’équivocité de l’être et de la façon dont s’entend la substance pour ensuite définir la composition du logos, ou discours aristotélicien tel qu’il est exposé dans de l’interprétation. Nous nous pencherons sur les notions de l’ontologie du penseur, puis nous établirons un rapport analogique avec la cosmologie aristotélicienne afin d’éclairer certaines notions comme les substances. Enfin nous développerons le logos au sens de discours, sa conception et sa composition. (...)

Cours - La Philosophie Cartésienne, du Doute à la Vérité Indubitable - 12/03/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier dans le cadre de la thématique de la raison, la philosophie de Descartes, nous mettrons en avant le cartésianisme méthodologique et le passage du doute naturel au doute hyperbolique. En second lieu, nous verrons l’aboutissement du doute dans la vérité indubitable du cogito, seule réalité ontologique reconnue et point essentiel de la philosophie cartésienne. Le philosophe se découvre pensant, puis pensant car existant, la conjonction nécessaire nous permet alors de poser la priorité de l’existence sur la pensée. (...)

Cours - Le Discours de la Méthode, Descartes, Comment Appliquer la Méthode ? - 12/03/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier dans le cadre de la séquence de la raison, le discours de la méthode de Descartes et la manière de poser et d’exploiter les règles de la méthode. Comment appliquer la méthode à la philosophie ? Il faut prendre l’habitude de bien penser et perdre l’habitude de mal penser. Des disciplines jadis enseignées, Descartes ne voit que la logique et l’analyse géométrique ainsi que l’algèbre dont il peut tirer parti. Ainsi nous dit il, «les trois arts ou sciences qui semblaient devoir contribuer quelque chose à mon dessein… je pris garde que pour la logique, ses syllogisme et la plupart de ses autres instructions servent plutôt à expliquer à autrui les choses qu’on sait. À parler sans jugement de celles qu’on ignore, qu’à les apprendre». En complétant et en corrigeant ces trois disciplines l’une par l’autre et en réduisant au minimum le nombre des préceptes que l’on en peut tirer, Descartes arrive aux quatre suivants. (...)

Cours - Comment Fonder l'Intelligibilité ? - 12/03/2011 - 3.6 €

Nous tenterons de répondre dans le cadre de notre étude à la question de savoir comment l’homme peut fonder l’intelligibilité en philosophie de façon à approfondir le thème de la raison et du réel. L’être en effet a sa raison d’être par conséquent il serait par définition intelligible mais faut il inverser ce rapport et poser l’intelligibilité de l’être relativement au principe de raison suffisante ? L’intelligibilité accompagne t’elle l’être ou le principe de raison suffisante fonde t’il l’intelligibilité ? Nous étudierons l’intelligibilité nécessaire, l’indispensable identité de la chose avec elle-même et les conditions indispensables à un tel fondement. (...)

Cours - Le Concept d'Harmonie dans l'Antiquité selon Aristote et Philolaos - 12/03/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier le concept d’harmonie dans l’antiquité dans le cadre de notre séquence raison et réel, nous proposerons ainsi non pas un approfondissement de la vision du monde du point de vue épistémologique mais du point de vue de l’histoire de la philosophie. Nombreux sont les philosophes qui se sont interrogés sur la représentation du monde, l’espace astronomique, pour les uns cette représentation correspond à une exigence d’ordre avec l’image du cercle et pour d’autres, elle renvoie à une exigence d’harmonie avec les notions de spirales et de tourbillons. Nous verrons les différentes conceptions de tous les penseurs de l’époque et les conséquences que leur conception de l’espace astronomique suppose (...)

Cours - La Philosophie Pascalienne - 12/03/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier, dans le cadre de la raison et du réel, la philosophie pascalienne. Nous savons que le penseur pose le cœur comme un nouvel ordre de connaissance, Pascal affirme que « le cœur a des raisons que la raison elle-même ignore », contrairement à Descartes qui considère que la raison est le seul moyen d’atteindre la vérité indubitable ainsi que le montre le cogito. La raison serait pour le penseur cartésien, fiable. Grâce au raisonnement hypothético déductif, l’homme peut atteindre en philosophie une certitude égale à la certitude mathématique en partant d’une notion simple comme l’intuition, la chaîne de déductions est possible sans pour autant partir d’un principe déduit. Ce raisonnement transposé à la philosophie nous conduit à poser le « je pense donc je suis ». Pascal au contraire fait du cœur une raison intuitive. Nous allons voir les faiblesses de la raison pascalienne ainsi que ses contradictions dans l’intégralité du système philosophique pascalien. Nous verrons comment et pourquoi l’homme doit se fier à sa raison intuitive autrement dit à son cœur au point de se laisser guider par lui dans la vie. (...)

Cours - Le Concept de Droit en Philosophie - 11/03/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier le concept de droit en philosophie, c’est une notion double que nous verrons sous l’angle dans un premier temps, du droit positif et en second lieu sous celui du droit naturel. Dans notre dernière partie nous tenterons de proposer une synthèse des deux droits avec le droit naturel selon Hobbes. (...)

Cours - La Politique d'Aristote - 11/03/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier la politique d’Aristote, nous verrons comment se constitue un état et un gouvernement, nous verrons comment par ses deux instincts essentiels, l’homme se constitue dans une société. Il nous faudra donc évoquer l’instinct de reproduction et de conservation ainsi que la composition et la naissance de la société humaine, l’apparition de l’animal civique. (...)

Cours - Les Régimes Politiques dans la Philosophie Platonicienne, dans la Cité et dans l'Individu. La République - 11/03/2011 - 3.6 €

L’état idéal peut être soit monarchique, soit aristocratique selon qu’il est gouverné par un ou plusieurs philosophes. Les philosophes de l’antiquité partent du principe que tout ce qui est né peut être corrompu, que les mariages à contre temps ne font pas des philosophes et que la hiérarchie naturelle se trouve pervertie, dès lors, la raison, le savoir et le devoir deviennent synonyme de vanité, de crime, d’ambition, d’avarice et de plaisir. Le facteur qui mesure le degré de dégénérescence est l’argent. Nous avons quatre constitutions imparfaites qui correspondent à quatre types d’hommes imparfaits. Platon nous les présente en ordre de perversion croissante. (...)

Cours - La Naissance d’un Etat selon Aristote d’après son Ouvrage "Éthique à Nicomaque" - 11/03/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier la naissance d’un état selon Aristote d’après son ouvrage Éthique à Nicomaque. Nous verrons dans le cadre de notre séquence la politique comment l’état se forme, nous passerons en revue les différents phases de l’évolution d’un état chez Aristote, l’instinct de reproduction et de conservation, la composition et la naissance de la communauté et enfin, l’acquisition des richesses. (...)

Cours - La Justice dans la Philosophie Platonicienne - 11/03/2011 - 3.6 €

Nous allons dans le cadre de notre étude sur la politique, analyser le concept de justice dans la philosophie platonicienne. Nous ouvrage de référence est la République, nous verrons que la notion de justice est doublement envisagée chez le penseur, à la fois au niveau individuel et collectif, il s’agit d’appréhender la justice chez l’homme et dans la cité, à quelle condition la justice est elle possible. Nous nous efforcerons de répondre à cette question. (...)

Cours - Platon : L'homme Philosophique est un Homme Politique - 03/03/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier le concept de politique en philosophie avec tous les concepts qui s’y rattachent et justifient la nécessité de fonder un état d’un point de vue politique. La politique est dans un premier temps liée à l’idée nécessaire de lois ayant pour rôle de nous fournir des règles d’action. Nous savons que les lois ont pour fonction de régir l’ensemble de nos actions. Une volonté par elle-même est sans lumière et soumise au règne de la passion. C’est en fait la science de la pratique. Il n’y a de véritables lois que celles qui sont dictées par la raison. La volonté ne fait que renforcer ce lien. Là où il n’y a pas de raison, il peut y avoir contrainte, il n’y a pas de lois. Nous retrouvons cette dualité de la raison et de la volonté dans tous les schémas politiques des anciens et des modernes. La rationalité de la loi ne peut pas être laissée aux jugements de ceux qui la subissent. Sans raison, une loi n’est plus une loi, elle perd son caractère essentiel qui est de fournir une norme d’action. La loi humaine ne doit pas viser un bien immédiat mais à travers ce bien, le bien suprême, mais toute raison n’est pas efficace dans son action régulatrice. Il faut qu’elle soit armée de puissance, elle doit résider au sein de la communauté d’êtres, elle suppose la compétence et l’efficacité de l’autorité. Dans la communauté elle-même elle a valeur d’autorité. Nous tenterons de dépasser cette analyse pour montrer que l’homme philosophique est un homme politique selon Platon, nous verrons dans un premier temps, l’exigence politique, en second lieu comme la philosophie répond à cette exigence politique et enfin nous conclurons notre étude sur l’idée que seul le philosophe est capable d’être l’homme politique par excellence. (...)

Cours - Le Bonheur - 03/03/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier le concept de bonheur comme thématique philosophique, nous verrons dans un premier temps, l’eudémonisme antique, avec la conception aristotélicienne, épicurienne et stoïcienne, en second lieu, nous analyserons la vision chrétienne de la question puis dans le but de conclure notre analyse, nous reviendrons sur la conception ancienne du bonheur à savoir, le bonheur associé à la vertu et posé comme théorétique. (...)

Cours - La Liberté Humaine en Philosophie - 02/03/2011 - 3.6 €

Peut-on penser le rapport de l'homme au monde comme une dégénérescence du fait de la liberté humaine ? La position de l'homme libre est elle à l'origine du mal ? Y aurait-il un mal ex-nihilo ? Comment comprendre la notion de mal ramenée au concept de liberté, nous entendons par mal, le mal moral que suppose l’intention de mal faire. Nous n’évoquerons pas ici le mal physique. Selon Kant le mal trouverait ses origines dans la dégénérescence inhérente à la liberté humaine ; pour les existentialistes athées, le mal a sa justification en l’homme car selon Sartre par exemple, l’homme est son acte, il est par conséquent responsable de chacun de ses actes. Pour Heidegger, existentialiste chrétien, la mal viendrait d’un détournement de l’homme par rapport à Dieu. Cela signifie se tourner vers le néant comme vers l’amour propre qui fait qu’un homme devient suffisant et préfère se noyer dans les mauvaises valeurs. Dans un premier temps, nous étudierons la liberté au sens d’aliénation, nous poserons l’être au monde et de ce fait, la liberté au sens de néant. (...)

Cours - La Liberté et le Mal chez Platon et Aristote - 02/03/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier dans le cadre de notre séquence la morale et la liberté, les notions respectives de liberté et de mal chez Platon et Aristote. Le concept de liberté n’est pas thématisé chez les anciens, la liberté est en effet associée à l’origine d’une perspective finaliste d’un vivant poursuivant sa fin, ce mouvement est le signe de son inachèvement, cela comprend la possibilité de la mauvaise action, et l’identité de l’être et de la pensée comme substance ayant franchi le seuil de la conscience réfléchie. C’est en ce sens que l’entend le penseur aristotélicien, quant à Platon, il se réfère à la justice et prend comme référence, une norme transcendante, le Bien. Nous avons un semblant d’autorité au sens d’Arendt, on entre dans le véritable débat de la liberté car elle trouve son origine dans le débat du politique.(...)

Cours - La Problématique du Langage dans le Cratyle de Platon - 26/02/2011 - 3.6 €

Dans le cadre de notre étude sur la culture, nous allons analyser la problématique du langage dans le dialogue platonicien intitulé le cratyle. Le prologue du philosophe ne consiste jamais à raconter d’abord l’histoire, nous avons en revanche l’évènement d’une rencontre, c’est le début du dialogue. Les personnages Hermogène et Cratyle opposent des opinions, doxai en grec qui vient du verbe paraitre, l’opinion peut se transcrire au sens de croire, d’imaginer, de croyance qui ne peut pas rendre raison d ‘elle-même, il n’y a donc pas de science, épistémè. L’opinion s’accompagne d’une suffisance intérieure, elle apparait comme sachant. Les interlocuteurs ont chacun une doxa et non une épistémè. Ils n’ont pas d’arguments suffisamment forts pour les confronter. Hermogène est entre deux doxai, il penche plutôt pour l’une, en faveur d’une opinion mais cela ne suffit pas pour la confronter à la doxa opposée, c’est la situation initiale du dialogue. Nous assistons à un conflit de doxai qui n’est pas dialectique au sens platonicien. (...)

Cours - Le Mot comme Instrument et Image dans le Cratyle de Platon - 26/02/2011 - 3.6 €

Nous allons dans le cadre de notre étude sur la culture analyser le mot et ses deux conceptions à la fois comme instrument et image dans le dialogue du philosophe. Il y a en effet deux sens de l’onoma qui dominent, comme instrument, organon et image, ce qui nous renvoie à l’imitation, mimésis. Nous avons deux aspects de la question. L’opposition du signifié et du signifiant est sous jacente, elle n’est pas dite, nous ne retrouvons dans cette œuvre philosophique la terminologie purement linguistique de façon constituée. Il y a un point commun dans les deux cas, l’onoma est envisagé par rapport à certaines actions, praxis, et par rapport à l’imitation, mimésis. Nous nous efforcerons d’étudier ces aspects de la problématique du langage. (...)

Cours - Les Notions Essentielles de la Religion - 26/02/2011 - 3.6 €

Dans le cadre de notre étude sur la religion, nous étudierons la problématique de la liberté en Dieu. Dans un premier temps, nous analyserons le concept du miracle et les paradoxes qui s’y rapportent. Nous nous poserons la question de savoir comment le péché peut être compris. Dans une seconde partie, nous nous interrogerons sur la question de savoir si la liberté de Dieu est infinie et si elle peut ou non réitérer l’histoire. Nous faut il temporaliser la puissance et la liberté de Dieu relativement à l’irréversibilité du passé ? Nous nous efforcerons de répondre à ces questions en suivant un ordre de réflexion préalablement défini dans notre introduction.(...)

Cours - La Technique dans son Opposition à la Science - 26/02/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier dans le cadre de la séquence la culture, le thème de la technique dans son opposition à la science. Dans une première partie, nous étudierons la construction du fait scientifique, puis les caractéristiques de la science. Nous verrons ensuite en quoi le savoir faire précède le savoir et pour conclure, en quoi la science construit un monde artificiel. Nous montrerons ainsi en quoi et comment la science et la technique sont étroitement liées si ce n’est au niveau du fait que l’une est contrairement à l’autre désintéressée, elles sont indispensables l’une à l’autre à la construction objective, pratique et intelligente du monde. (...)

Cours - La Dialectique et la Technique du Dialogue chez Platon : Le Logos Socratique, La Maïeutique - 26/02/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier dans le cadre de notre séquence, la culture, la dialectique et la technique du dialogue chez Platon. La dialectique se définit comme l’art des questions et des réponses pratiqué par Socrate dans les dialogues de Platon de façon à faire accoucher les esprits des interlocuteurs du vide dont-ils sont pleins. L’ironie socratique est à associer à la maïeutique. Socrate recherche l’assentiment de l’interlocuteur, l’homologia. Le cheminement vers la vérité est lent. Le temps du dialogue est celui du loisir de la pensée. La naissance philosophique est créée grâce au loisir de la pensée, ce n’est pas sous le signe de l’urgence que se pratiquent les dialogues. Le loisir est le fruit de la civilisation. Il y a un niveau de disposition matérielle, la pensée spéculative est possible. Socrate n’est pas pressé de conclure, il y a beaucoup de détours. Il multiplie les exemples, le temps de la dialectique chez Platon s’oppose à Hegel ou encore à Aristote. Le temps de la pensée spéculative s’oppose au temps de la pensée agissante, ordonné aux affaires, à l’action, la théoria s’oppose à la praxis. Dans un premier temps, nous étudierons l’engagement socratique et l’importance de la parole. Nous verrons ensuite le concept de dialectique.(...)

Cours - La Liberté et Dieu - 26/02/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier le thème de la liberté en rapport avec Dieu dans le cadre de l‘analyse de la morale et de la culture. La toute puissance de Dieu est la capacité de réaliser tout ce qui est possible. Cela signifie qu’il y a des règles du possible et donc de l’impossible inscrites en Dieu. Il est évident que la liberté en Dieu n’est qu’une liberté de restitution car le passé est irréversible, il devient l’expression de la limite de la toute puissance divine. Dieu peut remettre les péchés, il peut les annuler ainsi que leurs effets mais il ne peut pas faire que le péché n’ait pas eu lieu. Par conséquent, pardonner ne consiste qu’à confirmer l’évènement en en supprimant les effets. La toute puissance ne va pas pour autant à la contradiction cependant une ambiguïté demeure, celle du principe de contradiction dirons nous pour reprendre les termes du philosophe aristotélicien. Ce principe vaut pour le simultané mais pas pour le successif. C’est un principe logique dont on peut faire un principe temporel de la simultanéité. La difficulté que pose Kant est relative aux phénomènes. Il y a modulation du principe de contradiction selon qu’il s’applique au passé, au présent ou à l’avenir. Pour échapper aux apories logiques Leibniz restaure le problème physique de la spontanéité de la monade. Dans un premier temps, nous étudierons la liberté en Dieu. En second lieu, nous nous demanderons dans quelle mesure il y a conciliation d’une liberté du fini et d’une liberté de l’infini dans le registre de l’être de cette liberté. Relativement à cette question, nous analyserons les deux éléments de réponse proposés respectivement par Descartes et Leibniz. (...)

Cours - Le Langage Aristotélicien - 25/02/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier le langage aristotélicien, nous prendrons en considération les concepts suivants, les mots et les choses. Nous verrons l’origine du mot au sens de symbole et les deux nuances possibles de ce terme. Nous nous interrogerons sur l’éventuelle possibilité d’évoquer l’idée d’un langage naturel ou plutôt conventionnel pour le penseur aristotélicien. Il nous faudra en outre tenir compte d’une certaine terminologie linguistique, à savoir, différencier le signifiant du signifié, le mot, la chose, ce qu’elle est, ce qu’on en dit. Y a-t-il un mot pour chaque chose ? Ou au contraire plusieurs mots pour une même chose ? Ou encore plusieurs choses pour un mot ? Nous tenterons de répondre à toutes ces questions en suivant une logique d’étude très stricte de façon à éclairer notre sujet sur le langage aristotélicien et l’ambiguïté qui lui est inhérente. Nous verrons dans un premier temps, l’origine du mot et les deux sens du mot « symbole », cela nous permettra ensuite de développer la notion d’usage de ce même symbole. Cela sera l’objet de notre deuxième partie. Nous nous attacherons ensuite à approfondir la terminologie linguistique du signifiant et du signifié. A ce point de notre étude, le concept de « mot » sera élucidé, nous le prendrons en considération en lui-même et dans un ensemble. (...)

Cours - L'Art en Philosophie - 25/02/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier le concept de l’art en philosophie, nous verrons la diversité des expériences esthétiques singulières et la simplicité de l’acte créateur. La philosophie de l’art peut naître car l’expérience esthétique devient elle-même relative. Nous verrons dans un premier temps, l’imitation et en second lieu, le problème de l’esthétique.(...)

Cours - L'Art, le Beau comme Valeur : Peut-on s'Accorder sur la Valeur et la Beauté d'une Oeuvre d'Art ? - 25/02/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier les notions essentielles de l’art comme concept incontournable des thématiques philosophiques au baccalauréat. Nous nous demanderons s’il existe une possibilité de s’accorder sur la valeur et la beauté d’une œuvre d’art. Cette question est inhérente au concept esthétique lui-même. Dans un premier temps, nous nous efforcerons de poser l’éventuelle possibilité d’un critère objectif pour s’entendre sur la notion de beau ou voire de laid, dans une seconde partie, nous nous pencherons sur le point de vue kantien de la question et nous élargirons notre réflexion à la notion « d’agréable » comme dépassement de la notion de « beau ». (...)

Cours - La Conception du Langage - 25/02/2011 - 3.6 €

Dans le cadre de notre étude sur le langage, nous étudierons le mot tel qu’il était considéré chez les anciens, nous verrons deux points relativement à cette question. En second lieu, nous nous pencherons sur la conception du langage selon Berkeley et son opposition à Locke. (...)

Cours - L'Artiste et l'Artisan : L'Art et la Technique - 25/02/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier dans le cadre de la séquence, la culture, les thèmes de l’art et de la technique en philosophie. Nous nous demanderons ce qui les oppose et les rapproche. L’artisan fabrique des objets qui remplissent une fonction spécifique dans notre vie quotidienne, là où l’artiste créé une œuvre qui a pour but de provoquer une émotion esthétique. Toutefois cette distinction mérite d’être nuancée. (...)

Cours - L’Art et la Création Esthétique - 25/02/2011 - 3.6 €

Dans le cadre de notre étude sur le thème de l’art, séquence la culture en philosophie, nous allons analyser l’art et la création esthétique en mettant en évidence la thématique du beau. Comment évaluer le concept de beau et comment comprendre le sens de la création artistique ? Nous verrons dans la progression de notre étude que ces éléments de réflexion nous conduisent à l’idée de technique, celle de beaux arts, ou encore au travail de l’artisan tout comme celui de l’artiste. Nous donnerons dans un premier temps la définition suivante de l’art, à savoir, une production humaine au sens ou l’homme lorsqu’il créé ajoute l’objet créé à la nature. Nous sommes alors habilités à distinguer la visée utilitaire de la technique en l’opposant à la visée du beau vers laquelle tend l’art. Si l’on se réfère à la définition du concept d’art du vocabulaire Lalande, nous dirons que « l’art ou les arts désignent toute production de la beauté par les œuvres d’un être conscient ». Notre réflexion philosophique sur l’art nous conduira au concept plus élargi de l’esthétique au sens ou cette valeur recherchée n’est autre que le beau. En premier lieu, nous étudierons la nature et l’art, nous nous demanderons comment et en quoi le sentiment du beau et du laid semble précéder l’activité artistique, en second lieu, nous nous interrogerons sur le critère de la beauté naturelle, la beauté artistique n’est elle pas seulement le reflet, l’expression de la beauté naturelle par des techniques humaines ? Nous verrons en outre le détail du processus de création d’une œuvre. (...)

Cours - Le Thème de la Raison : La Raison et le Réel - 24/02/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier, dans le cadre de la raison et du réel, le thème de la raison. Nous savons que la nature doit se plier à la raison pour être connue, la nature qui n’est pas ordonnée peut devenir intelligible, c’est une réalité en soi qui peut se modeler sur les catégories de l’entendement. Les successeurs de Kant suppriment un terme, ils considèrent qu’il existe une adéquation entre l’esprit et la nature, ils s’expriment par leur identité. C’est le réalisme de l’idée, Hegel. Nous verrons dans un premier temps, la croyance en l’égalité naturelle des hommes et les représentants de cette doctrine. En second lieu, nous énumèrerons les cinq caractéristiques de la raison selon les rationalistes que l’on retrouve chez Platon, Leibniz etc. Nous analyserons en troisième point la crise de la raison, l’explication que l’on peut donner afin de justifier une telle crise. (...)

Cours - Synthèse sur Descartes : Le Cartésianisme Métaphysique - 24/02/2011 - 3.6 €

La métaphysique est appelée par la science. Il ne se souciait pas de fonder une philosophie, il commence par embrasser la théorie du mécanisme sans s’interroger sur son rapport avec la métaphysique. Le cartésianisme métaphysique avait déjà ses racines avec le cartésianisme scientifique. La vérité existe dans l’acte de l’esprit qui la saisit ; la vérité de la déduction se définit par notre ordre de connaissance. La science est ramenée à l’être. Nous avons la première thèse métaphysique, la création des vérités éternelles en rapport avec la théorie de la distinction des idées. Pour qu’une idée soit connue, il faut qu’elle soit finie et séparée des autres, cela renvoie à l’intuition, il faut qu’elle soit une créature. Vient ensuite la métaphysique par le doute et le « je pense ». (...)

Cours - La Philosophie, son But et son Initiation - 24/02/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier l’orientation philosophique chez les anciens, nous verrons le but et le sens de l’initiation philosophique. Dans un premier temps, nous nous pencherons sur la définition de la philosophie platonicienne de l’homme comme âme. En second lieu, nous analyserons le concept grec et très aristotélicien de catharsis, puis, dans une dernière partie, nous développerons le mythe de la caverne de la « République » de Platon. Nous justifierons par là la définition qu’il nous donne de l’homme en quête du savoir, prisonnier du sensible et touchant parfois à l’intelligible. Nous tenterons de saisir l’aspect métaphorique du mythe et ses conséquences dans la philosophie platonicienne. (...)

Cours - La Définition de la Philosophie - 24/02/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier dans le cadre de notre définition de la philosophie, les modèles de réflexion philosophique, nous nous concentrerons sur les modèles proposés par Platon, comme l’étonnement, Descartes, comme le doute et par Socrate, l’ironie et la dialectique permettant le passage de l’ignorance qui s’ignore à la l’ignorance qui se sait ignorante, nous avons ainsi l’illustration du passage du pseudo savoir au savoir. (...)

Cours - La Méthode Cartésienne, le Modèle Mathématique - 24/02/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier la philosophie de Descartes, nous verrons comment le philosophe recherche dans le domaine philosophique une vérité égale à la certitude mathématique. Dans un premier temps, nous analyserons l’entreprise cartésienne et verrons en quoi elle consiste. En second lieu, nous donnerons une définition de la méthode et enfin, dans une dernière partie, nous étudierons le modèle mathématique. (...)

Cours - La Spécificité de la Philosophie de Leibniz - 24/02/2011 - 3.6 €

Nous allons étudier la philosophie de Leibniz sous forme d’un exposé dans le cadre des interrogations propres à l’histoire de la philosophie. Leibniz est un philosophe né en 1646 et mort en 1716. Ses contemporains sont, Spinoza, Newton et Locke. Il considère que la raison n’est pas homogène. Il a été imprégné par une éducation philosophique ancienne. Platon pour la théorie des idées, Aristote et les stoïciens ont également marqué son système. Il reçut une éducation classique et moderne avec Descartes et Gassendi. Il a le souci constant de la singularité, il veut donner une expression conceptuelle de l’individualité. Il cherche à réduire les raisonnements à un jeu de signes, la caractéristique universelle, en analogie avec les mathématiques universelles de Descartes, il pose une logique universelle, c’est l’art combinatoire. Nous allons étudier sa philosophie dans son ensemble d’un point de vue chronologique en dégageant les grands points spécifiques de son système. (...)

Cours - Introduction à la Philosophie d’Aristote - 23/02/2011 - 3.6 €

Né en 384 avant Jésus Christ à Stagire, il est 46 ans plus jeune que Platon dont il est l’élève. Il quitte Athènes. Il devient professeur de philosophie d’Alexandre le Grand qui meurt en 323. Il s’enfuit et meurt quelques années plus tard. 130 ans après la mort du philosophe, Andronicos retrouve les écrits du stagiaire qui étaient enfouis dans une cave. (...)

Cours - La Méthodologie de la Dissertation Philosophique - 22/02/2011 - 3.6 €

La dissertation philosophique est un exercice de réflexion à la fois personnelle et informée. Personnelle parce qu'il s'agit de réfléchir par soi-même dans le but de répondre à la question posée. Informée parce qu'il s'agit à partir de sa réflexion de retrouver des auteurs de philosophie, de nourrir ses propos de référence à des auteurs, c'est-à-dire à des éléments de doctrines. N. B. : Cette double exigence dessine les deux écueils qu'il ne faut pas manquer d'éviter : simplement faire étalage de connaissances tenues pour philosophiques ou faire l'économie de l'ensemble des connaissances acquises. (...)

Cours - La Conscience et l'Inconscient selon Nietzsche - 21/02/2011 - 3.6 €

Après le cogito de Descartes, "je pense donc je suis", la conscience est définie comme un absolu. Seulement, Nietzsche prendra une toute autre perspective d'un inconscient à l'origine de la conscience. (...)

Cours - Qu'est-ce que la Philosophie ? - 09/02/2011 - 3.6 €

Nous nous apprêtons à commencer le cours de philosophie, personne ne s'étonnera que nous abordions ce cours par la question préliminaire : " qu'est-ce que la philosophie ? " Si personne ne s'en étonne, combien pourtant se seraient-ils posé la question ? Et même face à cette question combien n'hésiteront pas à répondre. Nombreux seront ceux qui hasarderont une réponse. Après tout, ne leur pose-t-on pas une question ? Sans doute leur démarche part-elle d'un bon sentiment. Répondre aux questions d'une personne, n'est-ce pas se montrer serviable ? Pourtant, ceux qui auraient hasardé leur opinion, ne répondaient-ils pas sans ...savoir ? Car, de fait, ils ne savent pas encore ce qu'est la philosophie puisqu'ils n'en ont jamais fait ! (...)

Cours - Qu'est-ce qu'une Opinion ? - 09/02/2011 - 3.6 €

Le désir que nous avons de passer de l'opinion au savoir nous renseigne sur l'opinion. Si nous désirons le savoir de préférence à l'opinion, c'est parce que l'opinion présente une certaine imperfection. Cela signifie qu'il manque quelque chose à l'opinion. Elle est comme incomplète au regard d'une certaine qualité. Au regard de cette qualité qu'est la connaissance, le savoir présente davantage de perfection que l'opinion. On voit ici qu'il y a un certain rapport entre le savoir et l'opinion. On peut les comparer voire les opposer. (...)

Cours - La Liberté selon Rousseau - 03/02/2011 - 3.6 €

On a beau vouloir confondre l'indépendance et la liberté, ces deux choses sont si différentes que même elles s'excluent mutuellement. Quand chacun fait ce qui lui plaît, on fait souvent ce qui déplaît aux autres, et cela ne s'appelle pas un Etat libre. La liberté consiste moins à faire sa volonté qu'à n'être pas soumis à celle d'autrui ; elle consiste encore à ne pas soumettre la volonté d'autrui à la nôtre. Quiconque est maître ne peut être libre et régner c’est obéir Je ne connais de volonté vraiment libre que celle à laquelle nul n'a droit d'opposer de résistance ; dans la liberté commune, nul n'a droit de faire ce que la liberté d'un autre lui interdit, et la vraie liberté n'est jamais destructive d'elle-même. Ainsi, la liberté sans la justice est une véritable contradiction ; car comme qu'on s'y prenne, tout gène dans l’exécution d’une volonté désordonnée. (...)

Explication de Texte - Alain, « Humanités », Extrait de "Philosophie" - 03/02/2011 - 1.8 €

Explication de texte niveau Lycée sur un article d'Alain intitulé Humanités extrait de l'ouvrage Philosophie. Extrait: Ce texte d'Alain est constitué de deux parties. Dans la première, Alain définit la technique et oppose le technicien à l'homme de science. Dans la seconde partie, il donne un exemple qui illustre cette opposition mise en place précédemment. D'emblée Alain propose une définition de la technique conforme à l'étymologie Technè : savoir-faire. (...)

Dossier - Le Satanisme Laveyen - 25/01/2011 - 3.6 €

Le véritable satanisme n'a rien à voir avec tout ce qu'on vous dit à la télé, ce qui touche aux enlèvements d'enfants, à la drogue, aux sacrifices d'êtres humains ou d'animaux au nom de Satan, à la profanation de sépulture ou tout autres actes hystériques. Le satanisme prône le respect et n'est donc pas une religion qui encourage l'irrespect... Les Satanistes sont des hommes et des femmes fatigués des mensonges et croyances insensées qui sont véhiculées par la chrétienté et les autres religions soit disant "révélées" (Le christianisme (Catholiques, Protestants et Orthodoxes, le Judaïsme et l'Islam). Ces religions sont malsaines : elles ont tué, détourné des ressources, retardé le progrès scientifique et social et continuent encore de nos jours avec les moyens modernes : Télé-évangéliste , Activiste anti-IVG qui assassine des médecins, interdiction du port des préservatifs, Kamikazes intégristes, Excommunication... Il est donc légitime de les combattre activement. Le véritable Satanisme est une philosophie. (...)

Fiche - L'Existence - 22/01/2011 - 3.6 €

Fiche de révision de terminale sur l’existence. A partir des théories de Platon et d’Aristote, cette fiche pose la question du rapport de l’existence à l’essence : laquelle précède l’autre, laquelle prend le dessus sur l’autre ? Puis à partir des théories de Descartes et de Kant, il s’agit de voir comment l’existence peut se prouver. Enfin, avec les théories de Sartre, cette fiche montre comment l’existence peut apparaître absurde à l’homme puis comment l’homme peut donner un sens à son existence en s’affirmant et en affirmant sa liberté.

Fiche - Le Désir - 22/01/2011 - 3.6 €

Fiche de révision sur le désir abordant les thèses du désir négatif, du désir positif et des passions. Fiche utile avant tout pour la classe de terminale et les révisions du bac.

Fiche de Lecture - "Qu'est-ce que la Politique ?" Anna Arendt - 12/12/2010 - 3.6 €

Fiche détaillée sur l'ouvrage d'Anna Arendt : Qu'est-ce que la Politique ? Attention : ce livre a été constitué à partir de fragments, je me suis donc permis un regroupement thématique des différentes remarques d’Hannah. De plus, vous le constaterez les références à Aristote et Kant sont nombreuses. (...)

Cours - L'Inconscient - 12/12/2010 - 3.6 €

Fiche de révision de philosophie sur l'inconscient. Elle reprend essentiellement les théories de Freud sur la découverte et la formation de l'inconscient à travers les rêves, les désirs, les pathologies ou encore les névroses. (...)

Cours - La Conscience - 09/12/2010 - 3.6 €

Fiche de révision ou petit cours sur la conscience pour aider aux cours de philosophie de terminale. Les thèses de Descartes, Pascal et Hume sont reprises et comparées afin de comprendre ce qu'est la conscience, en quoi elle permet de penser, de savoir ce qu'est le moi, l'identité, le sujet. (...)

Fiche de Lecture - Philosophie Politique, Éric Weil - 21/09/2010 - 3.6 €

Dans la grande tradition de la philosophie allemande de Kant et Hegel, Weil a tenté de construire une pensée philosophique systématique. De la Logique de la Philosophie (1950) à sa Philosophie politique (Vrin, 1956) et à sa Philosophie morale (1960), il fait vivre une pensée classique qu’on aurait pu penser enterrée, après que les héritiers de Hegel, de Marx à Kierkegaard, ont annoncé la fin de la philosophie systématique, voire la fin de la philosophie tout court. (...)

Cours - Conseils Méthodologiques pour la Philosophie au Baccalauréat - 11/09/2010 - 3.6 €

Il s’agit d’un cours de méthodologie à appliquer en philosophie. Ce document reprend ainsi à travers diverses rubriques les explications nécessaires aux exercices indispensables en philosophie, à savoir : la dissertation et le commentaire de texte. Ce document ayant une vocation didactique indéniable passe inéluctablement par des explications détaillées.

Dossier - Le Suicide - 12/08/2010 - 5.4 €

De tout temps, les notions de vie et de mort ont été à l’origine de multiples questionnements, mais aussi de nombreuses craintes. En effet, l’Homme tente depuis des siècles de prendre le dessus sur son environnement, et cela, dans le but final de le maîtriser. Le droit de vie en est le plus bel exemple. Il est vrai que les avancées médicales et scientifiques nous ont permis de manipuler presque à la perfection les naissances, grâce, entre autres, à l’avortement, à la contraception, mais aussi à l’insémination artificielle. Mais qu’en est-il de la mort ? La notion de mort reste insaisissable, sa venue peu maitrisable, et est encore, de nos jours, un sujet tabou. A l’inverse de la vie, la mort ne semble pas être un droit mais plutôt un passage obligatoire imposé à chacun d’entre nous. Néanmoins, de nombreuses personnes veulent, ou plutôt, ont besoin de revendiquer ce droit afin de mettre un terme à leur existence : les suicidaires. Cette notion de suicide fut étudiée par de nombreux auteurs, du sociologue tel que Durkheim, au psychiatre, en passant par les psychologues ou psychanalystes tel que Freud. Néanmoins, malgré cette envie de comprendre, la recherche au sein de ce domaine ne nous à permis d’effectuer que de légères avancées. En ce qui me concerne, je m’intéresse au suicide depuis longtemps car c’est un acte que j’ai du mal à comprendre, n’arrivant pas à lui donner d’origines. De plus, la lecture de nombreux livres autobiographiques concernant des adolescents suicidaires, ne m’ont que peu aidé à mieux cerner le sujet. Il m’a donc parut intéressant d’étudier le suicide, au sein d’une approche psychanalytique, qui ne m’était de plus que peu familière. (...)

Cours - Aristote (-384 ; -322) - 12/08/2010 - 3.6 €

Cours de philosophie ayant pour objet « Aristote ». Son oeuvre est encyclopédique mais de nombreux ouvrages publiés de son vivant ont été perdus. Il ne reste quasiment que ses textes de cours entre -347 et -323. Ils ont été notamment regroupés dans La Politique. Cet ouvrage prend donc la forme de notes adaptées à l’enseignement oral. Comme ces notes ont été en partie réécrites par les élèves d’Aristote, cet ouvrage apparaît un peu décousu et désorganisé. Mais son contenu révèle au contraire une démarche extrêmement méticuleuse, une description minutieuse, « clinique » même. Chaque problème est abordé sous ses différentes facettes et chaque facette soulève de nouvelles questions. (...)

Cours - Thomas Hobbes (1588-1679) - 12/08/2010 - 3.6 €

Cours de philosophie ayant pour objet « Thomas Hobbes ». L’oeuvre de l’anglais Thomas Hobbes (1588-1679) s’inscrit dans un contexte historique particulier. Depuis 1534 et la rupture avec le Saint-Siège, « l’anglicanisme » est la religion nationale. Il s’agit d’une forme particulière de protestantisme. (...)

Cours - Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) - 12/08/2010 - 3.6 €

Cours de philosophie ayant pour objet Jean-Jacques Rousseau (1712-1778). Dans son Contrat social, La réflexion de Rousseau débute par une interrogation : à quelles conditions un lien social est-il légitime ? Il réfute tout d’abord les argumentations traditionnelles : un lien social légitime ne repose ni sur la nature, ni sur la force, ni sur la servitude consentie. Pour Rousseau, le fondement légitime du lien social, c’est une convention, c’est « l’acte par lequel un peuple est un peuple ». (...)

Cours - John Locke (1632-1704) - 12/08/2010 - 3.6 €

Cours de philosophie ayant pour objet « John Locke ». Dans ses oeuvres de jeunesse, Locke a défendu des positions relativement absolutistes. Mais il prend conscience de l’incapacité du roi à résoudre les antagonismes religieux. Ainsi, il s’oriente vers des revendications de tolérance à l’égard des minorités religieuses et surtout vers l’idée que la liberté de pensée constitue un droit inaliénable pour tout être humain. (...)

Cours - Platon et la Cité Idéale - 12/08/2010 - 3.6 €

Cours de philosophie ayant pour objet « Platon ». La préoccupation politique de Platon est de résoudre la question : comment bien administrer les affaires de la Cité ? Une de ses principales réponses sera de lier politique et philosophie : soit permettre aux authentiques philosophes d’arriver au pouvoir, soit faire en sorte que les chefs des cités se mettent à philosopher véritablement. (...)

Cours - Jean Bodin et la Souveraineté de l’État - 12/08/2010 - 3.6 €

Cours de philosophie ayant pour objet « Jean Bodin et la souveraineté de l’État ».

Cours - Les Principales Idées de Penseurs - 02/08/2010 - 3.6 €

Les auteurs à connaître en Terminale S et un aperçu de leurs pensées respectives.

Etude de texte - L'Existentialisme est un Humanisme, Jean-Paul Sartre - 23/06/2010 - 3.6 €

"L'existentialisme est un humanisme est une conférence prononcée en 1945 et correspondant à deux intentions : répondre aux critiques adressées à sa philosophie existentialiste et, pour cela, en présenter les principes. Nous pouvons distinguer trois parties inégales du texte : les réponses aux critiques ; un exposé des principes de l'existentialisme et leur conséquences ; la conception sartrienne de l'humanisme. Les réponses aux critiques sont au nombre de deux. Tout d'abord, les chrétiens reprochent à l'existentialisme (plus particulièrement athée) de se présenter comme une destruction des valeurs. Dieu est nié et avec lui toute référence au Bien et au Mal posées comme valeurs transcendantes. Enfin, les marxistes reprochent une philosophie « bourgeoise », centrée sur les problèmes du sujet humain et d'une liberté individuelle au lieu d'être préoccupée par les conditions sociales d'existence dans l'optique d'une liberté politique."

Cours - La Philosophie du Droit - 21/06/2010 - 5.4 €

Il s’agit d’une séquence de 47 diapositives relatives à la philosophie du droit. Ce support de cours est très complet. Il s’agit d’un support pédagogique idéal pour les étudiants en droit et philosophie etc...

Martin Heidegger (1889-1976) - 12/06/2010 - 5.4 €

Il s’agit d’une séquence de 23 diapositives relative à la philosophie ayant pour objet Martin Heidegger (1889-1976). Ce support de cours est très complet. Il s’agit d’un support pédagogique idéal pour les étudiants en philosophie, lycéens mais également pour les étudiants suivants un cursus en sciences politiques.

Cours - Jacques Derrida (1930 - 2004) - 12/06/2010 - 5.4 €

Il s’agit d’une séquence de 21 diapositives relative à la philosophie ayant pour objet Jacques Derrida (1930-2004). Ce support de cours est très complet. Il s’agit d’un support pédagogique idéal pour les étudiants en philosophie, lycéens mais également pour les étudiants suivants un cursus en sciences politiques.

Cours - Autrui - 28/05/2010 - 3.6 €

Autrui sous-entend l’autre. L’autre est la condition essentielle de mon évolution, de mes rapports avec les autres, cet autre me revoie à moi-même, à la dimension de ma propre conscience et par conséquent à ma connaissance. Dans quelles mesures nos rapports avec Autrui fondent notre propre épanouissement, sachant que notre moi s’enrichit au contact de l’autre ? A priori, mon évolution n’a de sens que par rapport à l’autre. L’autre est donc à la fois mon semblable mais aussi le différent de moi-même. Prendre an compte la dimension d’Autrui dans le cadre de la réflexion philosophique, n’est-ce pas s’interroger sur la double structure du même et de l’autre ? (...)

Fiche de Lecture - "La Lettre à Pythoclès" Epicure - 16/05/2010 - 1.8 €

Il s’agit d’une fiche de lecture de La Lettre à Pythoclès d’Épicure.

Cours - Le Bonheur en Philosophie - 05/04/2010 - 3.6 €

Cours de Philosophie niveau Bac sur la notion de bonheur.

Cours - La Liberté en Philosophie - 05/04/2010 - 3.6 €

Chapitre, thème de Philosophie de la classe de Terminale sur la liberté. A travers ce chapitre nous définirons ce qu'est la liberté d'après la pensée des anciens en citant Epictète ou encore Socrate puis dans une seconde partie la vision de la liberté d'après les modernes en citant notamment Descartes, Spinoza ou encore Freud.

Cours - La Culture en Philosophie - 05/04/2010 - 3.6 €

Cours succinct de Philosophie niveau Terminale sur la culture. Celui-ci aborde les notions d'inné et d'acquis, d'instinct et d'institution (...)

Cours - La Technique et l'Art - 04/04/2010 - 3.6 €

Chapitre, thème de Philosophie de la classe de Terminale sur la technique et l'art. A travers ce document nous définirons ce qu'est la technique en s'appuyant sur les objets fabriqués et l'aliénation du travail d'après K. Marx. Puis dans une seconde partie nous définirons la notion d'art à travers deux points : l'artisan et l'artiste puis le jugement esthétique et le génie en nous appuyant sur les théorie de Kant.

Cours - La Conception Moderne du Bonheur en Philosophie - 04/04/2010 - 3.6 €

Cours de Philosophie niveau Lycée sur la conception moderne du bonheur en philosophie. Comment sommes-nous arrivés à la société moderne actuelle ? En quoi le bonheur apparaît-il comme un objectif politique ?

Cours - Les Echanges en Philosophie - 04/04/2010 - 3.6 €

Cours de Philosophie niveau Lycée sur les principes de l'échange, les notions de monnaie et de consommation afin d'aborder la problématique suivante : "Peut-on tout échanger ?".

Cours - Faut-il Condamner les Désirs ? - 03/03/2010 - 1.8 €

Dissertation de Philosophie niveau Lycée sur le sujet : Faut-il condamner les désirs ?

Cours - Qu'est-ce que la Conscience Humaine ? - 20/09/2009 - 3.6 €

La conscience humaine ne se laisse appréhender que de l’intérieur comme une expérience concrète constamment présente en chacun de nous, dont il n’est pourtant pas possible de donner une définition objective. Celle-ci n’est pas un objet extérieur à nous que nous pourrions identifier et analyser en toute neutralité ; elle nous renvoie nécessairement à une expérience subjective des plus évidentes et immédiates. L’étymologie latine du mot cum scientia signifie « accompagné de savoir » ; cela souligne bien cette capacité de l’esprit humain qui fait que je suis, si ce n’est pas toujours, du moins le plus souvent, présent à moi-même et à mes activités au moment où je pense et j’agis.

Cours - L'Inconscient - 20/09/2009 - 3.6 €

Pourquoi est-il nécessaire de supposer l’existence d’un inconscient en l’homme ? Il est difficile de maintenir l’idée d’une totale transparence du sujet à lui-même qui lui permettrait de se connaître parfaitement et de se maîtriser, ni même l’idée d’une identité entre la pensée et la conscience, entre la conscience et l’activité psychique en l’homme, comme le laissait entendre Descartes lorsqu’il définissait la pensée par « tout ce qui se fait en nous de telle sorte que nous l’apercevons immédiatement par nous-mêmes ». Nombreuses sont les expériences personnelles qui semblent révéler une forme d’activité psychique en dehors de la conscience. C’est le cas des rêves dont nous cherchons à comprendre le sens au réveil quand leur contenu se révèle être troublant. Nous nous apercevons parfois que des pensées se présentent à l’esprit sans raisons apparentes et sans que nous puissions en contrôler le flux. Il y aurait donc en l’homme l’existence de pensées inconscientes. Nous sommes capables d’effectuer des actions complexes et précises sans être attentifs à ce que nous faisons.

Cours - Généralités Philosophiques sur le Désir - 11/09/2009 - 3.6 €

Ce cours complet sur le désir permet de mieux comprendre la notion de désir en philosophie. Ce cours sur le désir permet de consolider les bases vu en classe, mais aussi il permet d'approfondir les connaissances à l'aide de problématiques et de citations de philosophes.

Cours - Généralités Philosophiques sur la Liberté - 11/09/2009 - 3.6 €

Ce cours sur la liberté permet de mieux comprendre la notion de liberté en philosophie. Ce cours complet sur la liberté permet de consolider les bases vues en classe et de les approfondir à l'aide de citations de philosophes et de problématiques.

Cours - Généralités Philosophiques sur la Conscience - 08/09/2009 - 3.6 €

Cours complet sur la conscience, pour toutes les sections de terminale, accompagnée de citations de philosophes pour mieux comprendre le cours. Ce cours sur la conscience permet de consolider les bases du cours et de les approfondir notamment à l'aide des citations des philosophes.

Cours - Généralités Philosophiques sur l'Art - 08/09/2009 - 3.6 €

Cours complet sur l'art avec des explications de différents philosophes. Ce cours sur l'art s'adresse aux élèves de terminales S/ES/L. Il permet de mieux comprendre les bases du cours, de s'aider des citations des philosophes.

Cours - La Philosophie Sociale - 06/04/2009 - 1.8 €

Parler de philosophie sociale et prétendre faire de la philosophie sociale, voilà qui n’est pas neutre. F. Fischbach rappelle les conditions de possibilité de la philosophie sociale. Outre qu’elle suppose la distinction entre la société et l’Etat*, elle implique un certain point de vue sur la philosophie elle-même, envisagée, non pas comme un discours totalement autonome qui aurait simplement à charge de s’approcher toujours davantage de la vérité (ou du moins à se débarrasser toujours davantage du faux), mais comme une pratique sociale qui implique, à ce titre, certaines valeurs qui, pour autant qu’elle impliquent une certaine vision ou conception de la vie publique, sont des valeurs politiques.

©2016 Copyright international www.encyclodocs.com - Tous droits réservés pour tous pays - All rights reserved worldwide - CNIL n°1351821 - Abonnez vous au flux RSS